Pages

vendredi 20 novembre 2020

GRANDES MANOEUVRES DANS LE BLINDAGE

Les Côtes d'Armor réputées pour leur production de granit, sont également le lieu d'implantation de sociétés également réputées pour la dureté de leur production, étant spécialisées dans le blindage de véhicules. La première, Centigon France, filiale de Centigon Security Group a réalisé entre autres des véhicules blindés pour le Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale ainsi que des 4x4 blindés pour les forces spéciales françaises. A quelques encablures de Centigon, se trouve une pépite franco-française, Essonne Sécurité appartenant à Armoric Holding, basé comme son nom l'indique en Bretagne. On doit à cette société le blindage des camions CaRaPACE dont l'efficacité a sauvé la vie des opérateurs du Service des Essences des Armées lors de l'explosion d'un Engin Explosif Improvisé au passage de leur camion, en janvier dernier au Mali. A côté de cette production, Essonne Sécurité fournit également des opérateurs plus discrets mais tout aussi exigeants

Ces deux entités géographiquement proches pourraient le devenir un peu plus à l'occasion de la mise en vente de Centigon France par ses propriétaires chinois. Selon le magazine Challenges, deux offres étaient émises pour la reprise de la société. La première émane du Groupe Liberty appartenant au milliardaire indien Sanjeev Gupta. Ce groupe dont le siège est situé à Londres, spécialisé dans la métallurgie et la sidérurgie, a racheté ces dernières années plusieurs sociétés comme la branche aciers spéciaux de Tata Steel ainsi que la plus importante fonderie d'Europe située à Dunkerque. En face de ce géant, Armoric Holding le voisin breton de Centigon France a également présenté une offre. Cette société qui peut sembler modeste possède cependant de réels atouts dans le domaine du blindage de véhicules, également cœur de métier de Centigon. Armoric Holding possède toutes les compétences nécessaires pour assurer dans la durée, le maintien en condition opérationnelle des matériels précités équipant le GIGN et les Forces Spéciales françaises. Alors que certains s'étaient émus de voir une société chinoise réaliser des véhicules aussi sensibles, l'offre indienne leur donnerait une nouvelle occasion de le faire, en actant le transfert d’activités sensibles d'une entité chinoise vers une entité indienne. Une coopération qui parait plutôt  inattendue au regard des relations entretenues entre les deux pays et de la sensibilité du sujet pour la sécurité des opérationnels. A contrario, le rachat de Centigon France par Armoric Holding permettrait de confier le soutien de ces véhicules à une entité 100% française, capable de développer de nouvelles solutions de protection pour les véhicules de demain au cœur d'un pôle d'excellence unique en France.  

Au moment où les initiatives et les démarches se multiplient en faveur d'une pérennisation de notre BITD, le rachat de Centigon par Armoric Holding constituerait une occasion unique de concrétiser ces intentions en créant une véritable filière française.

1 commentaire:

  1. Les militaires irlandais apprécient aussi le travail de Centigon:
    https://forcesoperations.com/centigon-double-la-mise-avec-les-forces-de-defense-irlandaises/

    RépondreSupprimer