Pages

mardi 30 mars 2021

LA SLOVAQUIE SOUHAITE ACQUERIR DES VCI ET DES CHARS

Alors que la Bulgarie avait annoncé il y a quelques jours, l'arrêt du processus d'acquisition de véhicules de combat, la Slovaquie par la voix de son Ministre de la Défense a fait part de son intention d'acquérir des Véhicules de Combat d'Infanterie chenillés destinés à succéder aux BVP-1 et BVP-2 dont le remplacement est une priorité. Outre ces VCI, Bratislava souhaiterait également acquérir des chars lourds en remplacement des 30 T-72M encore en service. La Slovaquie pourrait acquérir 146 VCI en sept versions ainsi que 49 chars de combat dont la livraison débuterait en 2023. Ces volumes sont, pour les VCI inférieurs à ceux de la commande hongroise prévoyant la livraison de 218 Lynx et quasiment équivalente pour les chars avec 44 Leopard commandés par la Hongrie. La décision slovaque est en outre assez similaire aux intentions tchèques pour lesquelles une décision est attendue cette année.

A moins d'une énorme surprise, on voit mal comment le marché des 49 chars pourrait échapper à Rheinmetall avec son Leopard 2, ce qui semble moins évident pour les VCI avec une possible compétition entre le Lynx de Rheinmetall, le CV90 de BAE Systems et l'ASCOD de General Dynamics, déjà engagés dans une compétition similaire en République Tchèque. A moins que les sud coréens ne profitent de l'occasion pour tenter de décrocher un premier marché export en Europe dans le domaine des VCI et des chars.

1 commentaire:

  1. Mais là aussi et encore, où est donc la France ?
    Un VCI allemand, un suédo-britannique, un austro(espagnol, peut être un coréen,
    mais où est le VCI français (vous me direz, il n'y en a même plus dans l'armée française.) ?
    Où est passée la France, où est passée sa base industrielle et technologique de défense ? ? ?
    Aux abonnés absents ?
    Quels errements !
    Ronin.

    RépondreSupprimer