Pages

dimanche 14 mars 2021

L'ACTUALITE DU LECLERC, ENTRE PROJECTION ET COOPERATION

Comme régulièrement blablachars vous communique les dernières nouvelles de l'actualité de notre char préféré. Comme à son habitude, le Leclerc et ses équipages démontrent toutes leurs qualités d'adaptation et d'aptitude au déploiement en réalisant deux projections particulièrement importantes en volume et en amplitude. Ces mouvements démontrent la capacité du char à être projeté à l'aide de moyens conventionnels et en service dans de nombreuses armées. 

Embarquement immédiat

Il y a encore de place !

Un dépanneur qui fleure bon la Champagne !

La première est réalisée depuis le port de la Rochelle où le 519è Régiment du Train a procédé à l'embarquement des matériels du détachement Lynx à bord du MV Eddystone. L'opération s'est déroulée sous la supervision d'éléments de l'armée britannique qui exercera le commandement du bataillon au sein duquel les éléments français seront intégrés. Le navire également britannique doit acheminer vers l'Estonie les 137 véhicules et la trentaine de conteneurs nécessaires au déroulement de la mission, prévue durer un an. Parmi ces véhicules, 12 Leclerc du 12ème Régiment de Cuirassiers, stationné à Olivet, dont les équipages devraient être relevés dans quelques mois par ceux du 501è Régiment de Chars de Combat de Mourmelon.  Sous des cieux un peu moins gris, un autre régiment a réalisé une projection en coopération avec une armée étrangère, en l’occurrence les Forces Terrestres des Émirats Arabes Unis. C'est entre le 7 et le 18 mars que le 5ème Régiment de Cuirassiers est engagé dans la 11ème édition de l'exercice El Himeimat, qui se déroule pour la première fois au sein de la ville d'entrainement d'Al Hamra. L'exercice a commencé par la projection de 117 véhicules et 70 conteneurs depuis Abu Dhabi vers la zone d'exercice, avec l'utilisation des porte chars MZKT Volat en service dans les forces armées émiriennes. Ces engins sont capables de transporter une charge de 136 tonnes, soit deux BMP et un Leclerc. Le reste de l'exercice permettra de travailler les différents savoir faire ainsi que les mécanismes de coopération avec la participation d'une compagnie d'infanterie émirienne. 

1 VBCI, 1 VAB et 1 LECLERC sur un seul PEB !

Autre combinaison possible : 2 Leclerc

Coopération franco-émirienne

Les autres régiments Leclerc ont abandonné leurs montures pour des déploiements opérationnels au sein de l'opération Barkhane ou de la FINUL (Force Intérimaire des Nations Unies au Liban) ou plus près de nous au sein du dispositif Sentinelle. Même sans leur monture favorite, les tankistes engagés dans ces missions continuent de cultiver l'esprit d'équipage et de démontrer leurs facultés d'adaptation.

12 commentaires:

  1. bonsoir,
    sur la photo ou l'on voit un Leclerc embarquer sur le porte char, il me semble que c'est plutôt un vbci qui est protégé sous la bâche et non pas un deuxième vab (on peut voire 8 roues dépasser).
    sinon article intéressant comme d'habitude.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien vu j'ai été un peu vite dans mon identification ! Merci de votre sagacité.

      Supprimer
  2. Les militaires servant le LRU aussi manquent de missions OPEX, la prochaine fois peut être...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant il semble que le système a donne entière satisfaction au Mali !

      Supprimer
    2. Un véritable sniper.
      http://www.opex360.com/2016/06/21/18-tirs-18-coups-au-pour-les-trois-lance-roquettes-unitaires-deployes-au-mali/

      Supprimer
    3. Ben oui mais son seul défaut aux yeux de certains : être sur chenilles !

      Supprimer
    4. Que ce soit très précis, c'est tout à l'honneur de ceux qui le servent pour ne pas être des bouchers.
      Cependant les traités ne s'appliquent pas à tout le monde (pas la même portée non plus):
      https://mobile.twitter.com/CompteRenduMili/status/1315968785858387969

      Supprimer
    5. Même les obus de mortier vont être guidés à l'avenir:
      http://www.opex360.com/2021/03/15/le-groupe-israelien-elbit-systems-a-mis-au-point-un-obus-de-mortier-a-guidage-laser-et-gps/

      Supprimer
    6. Bonjour,
      La première photo, on dirait les éphémères chenilles alu.
      Pourquoi ne pas monter du standard OTAN comme sur la 2e photo ?

      Supprimer
    7. Et surtout : 13 (treize) LRU, pour toute l'armée française... !!! ???
      Qui a parlé d'armée échantillonnaire (et non "expéditionnaire", loin de là, très, très loin : gendarmerie expéditionnaire, peut être ?) ?

      Supprimer
  3. Question sans doute idiote, mais du matériel militaire ne devrait pas être transporte par des moyens militaire? Notamment dans le cadre d'une opération.

    RépondreSupprimer
  4. Ce n'est pas une question idiote, mais si cela vous intéresse, ces navires sont appelés des "roro"(de l'anglais "roll in, roll out").

    Pour les acheminements de matériels sur les théâtres, on procède grâce à des marchés:
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2020/12/10/qui-acheminera-du-fret-par-voie-de-surface-en-bss-bis-21697.html

    https://www.forcesoperations.com/qui-reprendra-laffretement-terrestre-au-profit-des-armees-en-afrique-centrale/

    Sinon concernant le Leclerc, voici un article pas du tout partisan:
    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/pourquoi-le-leclerc-va-rester-l-un-des-meilleurs-chars-au-monde-881484.html

    Et un article dithyrambique sur l'entente cordiale entre Nexter et l'armée de terre:
    https://www.forcesoperations.com/derriere-le-mco-des-parcs-dentrainement-un-partenariat-inedit-entre-nexter-et-larmee-de-terre

    RépondreSupprimer