Pages

mercredi 14 avril 2021

UNE INNOVATION NOMMEE ASCALON

Nexter a présenté aujourd'hui sur différents réseaux sociaux son concept ASCALON pour l'armement principal des futurs chars lourds. Au delà de la nouveauté cet armement représente la synthèse des savoir faire du groupe français dans différents domaines que sot le chargement automatique, le calibre 140mm et les munitions télescopées. ASCALON ou Autoloaded and SCALable Outperforming GuN repose en effet sur ces trois piliers pour assurer l'efficacité du système face aux menaces blindées lourdes actuelles et futures. 

Le chargement automatique, introduit sur le Leclerc est la condition sine qua non pour la réalisation de tirs en mouvement dans des configurations variées. Le système développé par Nexter localisé dans la nuque de tourelle est particulièrement efficace avec des possibilités de rechargement automatique de l'arme sans intervention de l'équipage, la sélection de différentes munitions et la capacité de stockage de 22 coups prêts au tir. Les détracteurs du système évoque l'absence du quatrième homme pour les tâches "ancillaires" liées au service du char, omettant de mentionner le rôle amplificateur du chargement automatique pour la puissance de feu du Leclerc et donc son efficacité. Ce système est aujourd'hui parfaitement mature et son utilisation dans le cadre d'Ascalon est une garantie d'efficacité et de fiabilité. Nexter dans sa présentation mentionne le niveau de maturité atteint par le calibre 140mm lors des tirs effectués. Le Leclerc surnommé Terminator car équipé d'un canon de ce calibre, permet d'avoir une représentation concrète de l'implantation d'un tel canon sur un engin de la taille du Leclerc. 

Leclerc Terminator 140mm

Cette maturité technique revendiquée par Nexter pour son canon permet d'envisager son adoption sur le système Ascalon, gage d'une augmentation significative l'efficacité des futurs chars. Le calibre 140mm représente une évolution majeure à la fois en termes de performances avec des pénétrateurs de taille plus importante, mais aussi de charge utile capable de démultiplier les effets terminaux de la munition. Cette dernière caractéristique revêt une importance particulière au moment où débute la révolution des munitions intelligentes dont les chars devraient bénéficier dans quelques années. Il semble que les effets annexes de ce calibre soient parfaitement maitrisés tant au niveau de la pression, du blast et  du recul de l'arme. Le choix de munitions télescopées permet de conserver des munitions de dimensions "raisonnables" avec des munitions annoncées d'une longueur maximale de 1,30m autorisant leur emport dans un système de chargement automatique similaire à celui du Leclerc. Sans le recours à cette solution, les munitions de 140mm atteindraient des dimensions gênant considérablement leur mise en oeuvre même avec un chargement automatique. 

Obus de 90, 105,120 et 140mm

Dans ce domaine également Nexter choisit une solution maitrisée qui fonctionne depuis plusieurs années sur le canon de 40mm CTA équipant l'Ajax et le Jaguar. Cependant le système Ascalon devrait utiliser une culasse verticale "classique" et non rotative comme sur le canon de 40mm. En dépit de sa maturité technique, le choix d'une munition de ce type pour l'armement principal d'un char lourd constitue a notre connaissance une première mondiale. 

Dans sa présentation, Nexter souligne la compatibilité de cet armement surpuissant avec des plateformes mobiles et projetables de moins de 50 tonnes, à l'instar d'un Mobile Protected Fire qui doit se "contenter" d'un canon de 105mm. La réalisation et la mise en service d'une telle plateforme donnerait à l'armée de terre une capacité de projection de puissance inégalée, à condition d'envisager la projection d'engins chenillés. 

Avec ASCALON, Nexter démontre sa capacité à développer des solutions innovantes dans la lignée de celles qui ont fait le succès du Leclerc. L'introduction de ce système sur le MGCS reste un challenge important, face au canon de 130mm de Rheinmetall solidement installé dans le paysage et présenté comme l'armement définitif de ce programme. Il y a quelques décennies la précédente tentative de conception d'un char franco allemand avait achoppé sur le refus allemand de renoncer au canon L7 pour équiper le futur char...

 

14 commentaires:

  1. Attention, on parle par simplicité de Leclerc "Terminator" mais ce programme du début des années 2000 a été nommé comme le Leclerc "Terminateur". Ce qui donne, je trouve, un petit plus à ce démonstrateur.
    https://img.over-blog-kiwi.com/1/47/73/87/20170707/ob_caae0d_terminateur-678x381fff.jpg

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La tourelle T4 remonte à la moitié des années 90.
      Terminateur est le nom donné à la tourelle mise sur châssis Leclerc pour préservation à la STAT par le GBR Beaudouin. Limite de ce qui a pu être fait physiquement de l'amélioration de la fonction feu sur le Leclerc.

      Supprimer
  2. Nexter a choisi de faire la course en tête. Stratégie qui sera diificile à contrer. Reste maintenant à realiser un prototype de tourelle à installer sur un chassis LECLERC. Prochaine étape?

    RépondreSupprimer
  3. Si Nexter estimé maitriser l'installation d' un 140mm sur un char de moins de 50T, il paraît possible d installer un 105/120 mm a munitions telescopees et chargement automatique sur un char de moins de 30T, aerotransportable par A400M...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Cela fut prévu au milieu des années 90 avec le char de Creusot-Loire industrie, le MARS 15, classe 15T-18T équipé du canon de 105 (tourelle TML 105).

      Supprimer
    2. Cela existe déjà. Voir par exemple le Centauro II, armé d'un 120 mm, et il fait moins de 30 tonnes.
      Sur chenille, le CV90-120mm fait 27 tonnes.

      Supprimer
    3. Oups je les avais oubliés. Une réserve toutefois sur le CV90. Si le prototype initial pesait 20T a vide, la version proposée a ce jour par BAE le CV90 120T pèse plus de 40T.( Source BAE)

      Supprimer
  4. Le chargement automatique s'impose aussi par le poids d'une munition en 140 mm. Et ce calibre va encore baisser le nombre de munitions à bord ce qui revient à augmenter sa vulnérabilité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait.
      Mais c'est surtout qu'il faudrait avoir un char avec un blindage plus que conséquemment renforcé, pour aller avec. Sinon un véhicule non blindé équipé du même canon de 140 mm, possiblement d'une trentaine de tonnes ferait le même effet.
      Ronin.

      Supprimer
  5. Si la technologie du 140 ASCALON est construite d'après celle du 40 CTA quid de la douille, sera-t'elle combustible ou pas ?

    RépondreSupprimer
  6. Pas de matériaux combustibles qui supportent les contraintes subies par le culot?

    RépondreSupprimer
  7. A tous, quelqu'un aurait-il des nouvelles des programmes MGCS et CIFS s'il vous plaît ?

    RépondreSupprimer
  8. Sinon, entre le 140 mm et le 40 mm, il y aura quoi ? !

    RépondreSupprimer