Pages

dimanche 29 août 2021

LE STRYKER, UNE PLATEFORME POLYVALENTE POUR DES SYSTEMES D'AVENIR

La récente décision d'équiper les Stryker Upgunned de la tourelle produite par Rafael et Oshkosh semblait confirmer les capacités de la plateforme conçue par General Dynamics à remplir un large éventail de missions au sein de l'armée américaine. Cette polyvalence est d'ailleurs réaffirmée par les deux derniers projets en cours de développement par les industriels concernés et l'armée américaine. Ces programmes s'inscrivent dans la doctrine Multi-Domain Operations développée par l'armée américaine visant à donner aux unités de mêlée des capacités étendues dans les différents domaines d'opérations. 

Le premier contrat attribué à General Dynamics dénommé Multi-Domain Operation Weapon System par l'industriel et TEWS-IBCT (Tactical Electronic Warfare System Infantry Brigade Combat Team) par l'armée américaine est l'évolution d'un système déjà fourni par G dans le passé. Le nouveau système se différencie de son prédécesseur par des capacités offensives et l'utilisation pour la mise en oeuvre de ces dernières d'une génération de puissance interne. Le recours à une source de puissance externe empêchait l'installation d'outils offensifs en raison du manque de puissance nécessaire à leur utilisation. Le nouveau contrat notifié à GD devrait permettre d'évaluer les différentes solutions envisageables sur cet engin. Les six prototypes construits par GD seront évalués par les spécialistes cyber de l'armée américaine dont les retours d’expérience alimenteront les recherches de GD dans le domaine. L'industriel précise que cet équipement peut être adapté sur toutes les plate-formes dont le Stryker et pourrait également intéresser le Corps des Marines. 

Stryker TEWS-IBCT

Le second contrat initialement attribué à Northrop Grumman visait à intégrer une arme laser de 50 kilowatt dans un module de défense sol-air à courte portée ou SHORAD (Short Air Defense). Plusieurs incidents survenus au cours de tests l'année dernière dont un incendie ont conduit Northrop Grumman à renoncer à participer à ce programme. Ce renoncement acté par le RCCTO (Rapid Capabilities and Critical Technologies Office en charge de la conduite du programme, a permis à Raytheon de se retrouver sans concurrent pour la fourniture de l'équipement demandé. Le choix du Stryker pour accueillir cette arme de 50 kilowatt est justifée par le souhait de disposer de cette capacité dès le niveau des Brigade Combat Team au sein desquels le Stryker est le véhicule de manoeuvre le plus répandu. Les problèmes soulevés par la mise en oeuvre d'une arme de cette puissance sur le Stryker n'ont pas empêché la réussite du tir de démonstration. Les résultats classifiés ont donné satisfaction aux militaires américains qui ont décidé d'intégrer le système au sein d'un peloton de Strykers.Selon plusieurs sources les travaux d'intégration ont déjà commencé et pourraient aboutir à la fourniture de quatre systèmes d'ici la fin de 2022. Au cours des tests, des servants de l'armée américaine ont engagé et détruit des cibles variées comme des roquettes, des munitions d'artillerie et de mortiers, des engins aériens télépilotés d'un poids allant de 10 grammes à 600 kilos, ainsi que d'autres cibles. A noter que ce système intéresse également les responsables de la sécurité intérieure (Homeland Security) pour la protection des instllation sensibles dont les plateformes aéroportuaires. 
Stryker équipé de l'arme laser de 50 kilowatt (vue d'artiste)

Les deux projets évoqués ici ont en commun leur installation sur le Stryker et traduisent la volonté de l'armée américaine de doter ses Brigade Combat Team d'un éventail de capacités leur permettant d'agir sur tous les domaines des opérations tout en conservant une mobilité permettant aux systèmes concernés de suivre le rythme de la manoeuvre et de bénéficier d'une protection adéquate.

13 commentaires:

  1. Comme pour le Boxer une famille de véhicules hautement évolutive (manque que le canon de 120 mm après déjà l'abandon du 105 mm, jugé insuffisant (alors que d'autre passent au 40 mm !!!!)).
    Cela, y compris en matière des dernières avancées au niveau armement avec les en passe de devenir indispensables systèmes C-RAM (contre les roquettes, les munitions d'artillerie et de mortiers ; et bien sûr les drones et autres missiles "antichar" bien moins rapides.).
    La vraie modernité actuelle quoi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La comparaison avec le 40mm est très intéressante, puisque les Américains retirent le M1128 sans le remplacer par une version 120mm, tout en estimant que le couple Stryker upgunned 30mm/Stryker CROWS-J Javelin sera in fine plus efficace. Soit le même raisonnement que pour l'AdT pour le Jaguar.

      Supprimer
  2. Toujours aussi surprenant de constater que, même ici certains, dans leur empressement à cautionner n'importe quoi (à partir du moment que c'est prétendument "nouveau"), ne voient la différence qu'il y a entre 40 mm et 120 mm, et entre lance missile et canon antichar !

    Ps : Le 105 mm a juste été abandonné à cause de ses problèmes d'adaptation sur le Stryker et à défaut de 120 mm plus puissant, que cette plateforme est à priori un peu trop légère pour supporter convenablement. Ils sont donc revenus à l'ancienne configuration, faute "d'assault gun", avec du 30 mm ; en attendant leur futur char léger (avec du 120 mm (et pas du 40 mm ou même du 30 mmm !!!?)).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les futurs char légers du programme MPF seront affectés aux brigades d'infanterie de l'US Army, et non aux brigades stryker... Encore raté!

      Supprimer
    2. Ah bon !
      Et qui vous dit que ces chars légers destinés à équiper les brigades d'infanterie, légères (type montagne ou aéroportés.), de l'armée américaine, bien que équipé de chenilles, ne servent pas à équiper également les brigades médianes (Stryker.)?
      Faute de 120 mm pour revenir à notre sujet initial, au lieu d'essayer de noyer le poisson !!

      Supprimer
    3. Ces chars légers, équipés d'un canon de 105mm (et non de 120mm), doivent équiper les 33 brigades d'infanterie et de réserve de l'US Army, à raison de 14 exemplaires par brigade.

      Supprimer
    4. Tiens donc, un canon de 105 mm, en êtes vous sûr !!

      Supprimer
    5. https://www.realcleardefense.com/articles/2020/12/17/mobile_protected_firepower_the_us_armys_new_light_tank_653533.html
      Les deux propositions en lice (BAE et GDLS) sont dotées de canons de 105mm

      Supprimer
  3. Comment pouvez être aussi affirmatif sur le calibre du canon qui sera au final choisi pour ce nouveau char léger ?
    Alors que la plupart des articles à ce sujet parlent de 105, OU de 120 mm ? !

    Il serait par ailleurs fort surprenant, et anachronique, que le premier soit finalement choisi sur un engin nouveau d'aujourd'hui :
    Ceci, justement alors que pour ce genre d'engin la tendance générale actuelle est de passer du 105 mm au 120 mm. Ceci encore sur les véhicules à roue, dits "assault gun" ou plus encore pour les chars légers : Le CV90-120-T par exemple date de 2001 ; ou encore le Centauro 2, qui passe du 105 mm (mis en service en 1991) au 120 mm, de 2016, en tant que canon antichar d'aujourd'hui, de 120 mm.
    Rappelons au passage que l'AMX10RC, premier du genre (on savait encore largement et réellement innover à cette époque en tenant des réalités !!!), (conçu en 1976.) comme canon antichar mobile, a été mis en service en 1981.
    D'ailleurs le choix du 105 mm pour le Striker en 2002 pouvait même déjà être jugé comme relativement anachronique, d’où son abandon également aujourd'hui...

    Le 105 mm en tant qu'antichar lourd étant aujourd'hui largement obsolète (pour des chars moyens, des calibres inférieurs (75 ou 90 mm), plus légers et permettant d'emporter plus de munitions, avec des munitions modernes actuelles sont suffisant, et beaucoup plus adaptés.).


    Enfin, pour en terminer, j'aurais en effet dû me méfier, et écrire "la différence entre 120", ou 105 mm, "et 40 mm" ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un Centauro 2, qui est d'ailleurs annoncé, avec ses tous nouveaux blindages modernes, comme résistant à du 40 mm sur son arc avant ! ...

      Supprimer
    2. https://www.menadefense.net/industrie-militaire/centauro-ii-le-chasseur-de-tanks-en-8x8-deleonardo/
      et décliné en une gamme complète, du VCI, au chasseur de chars, à l’automoteur d'artillerie et l’antiaérien à capacité C-RAM :
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Centauro_B1
      , comme le Patria (par exemple.).

      Supprimer
    3. Seule la proposition de GDLS peut emporter au choix un canon de 105mm ou de 120mm, et pour le moment on l'a vu qu'avec son 105

      Supprimer