Pages

lundi 20 septembre 2021

RMMV ENTRE EN PISTE POUR LE FUTUR MARCHE DE RENOUVELLEMENT DES CAMIONS FRANCAIS

Alors que les plus grandes incertitudes pèsent encore sur le calendrier de remplacement des camions de l'armée de terre, plusieurs constructeurs ont déjà manifesté leur volonté de prendre part à ce futur marché. Pour ce faire, Arquus a présenté en septembre 2020 la déclinaison 6x6 de son camion Armis existant déjà en version 8x8, tandis que Scania menait une opération séduction en recevant en début d'année la ministre des Armées pour une visite plutôt symbolique. Comme évoqué à plusieurs reprises, c'est au tour de RMMV (Rheinmetall Man Military Vehicles) de se positionner en vue du futur marché français. La firme allemande associée à un certain nombre d'industriels et d'équipementiers français présentera demain les camions composant sa gamme militaire, parmi lesquels on devrait retrouver la série HX, TGA, TG Mil ou encore l'ALHS ( Automated Load Handling System). Cette présentation constitue une première française pour le constructeur allemand et marque l'arrivée d'un concurrent de poids pour le futur marché de renouvellement des camions de l'armée française, dont l'urgence commence à se faire sentir pour quelques uns des véhicules en service. 

La gamme RMMV prête pour demain

19 commentaires:

  1. Pour le châssis du CAESAR NG, la rumeur court pour un Armis...

    RépondreSupprimer
  2. Elle court, elle court la dead-line...
    https://www.forcesoperations.com/inquietudes-senatoriales-sur-limpact-budgetaire-de-lactualisation-de-la-lpm

    RépondreSupprimer
  3. A la vue des choix récents de le présidence et du sénat, on sait maintenant la future marque des camions "français". Renault et ses TRM produit en France c'est fini, place au camion fait par le travailleur allemand avec l'argent du contribuable français.

    Chers élus, point la peine de vous démener avec tant de tracas administatifs, envoyer juste nos împots directement à vos superintendants du Bundestag, voir mieux directement à l'échelon au-dessus, au maître Washington DC, ce sera plus simple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La corruption s'appelle plus joliment lobbying, mais ils touchent de plantureux émoluments à nous vendre pour un plat de lentilles:
      https://www.meta-defense.fr/2021/09/22/les-etats-unis-veulent-ils-eliminer-lindustrie-de-defense-francaise/

      Supprimer
  4. Plusieurs indices laissent supposer que Rheinmetall est en manque de liquidités. Cette offensive surprise sur un marché quasi captif en est un.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas forcement, c est aussi un moyen pour que Arquus n en fasse pas trop et soit donc moins genant ailleurs.
      Pour le contribuable, la concurrence, il n y a pas mieux.

      Supprimer
  5. En effet du grand n'importe, comme si on ne peut plus équiper, on n'a plus le droit d'équiper, nos armées, de nos propres productions nationales maintenant ; de préférence, comme le font les américains et bien d'autres.
    Quelle souveraineté et quels pouvoirs de décision, pour nous même en plus, nous restent t-il encore !). Mais jusqu'où leur idéologie aveugle, leur dogme fanatique, ultra libéral européiste de certains, nous emmèneront-ils ???

    RépondreSupprimer
  6. Rheinmetall Man Military Vehicles, ce sont des camions Man , Man appartient au groupe Volkswagen, qui possède aussi Scania qui est un fournisseur de l'armée Française et qui a une usine en France

    RépondreSupprimer
  7. Dans le monde des multinationales, il faut se méfier des bannières nationales qui n ont plus véritablement de sens.

    RépondreSupprimer
  8. @ Twouan,
    oui c'est surtout un très bon moyen d'accroitre encore le déficit de notre balance commerciale.
    Sans oublier, qu'un euro investi en France en rapport, en pouvoir d'achat, taxe, etcetera, plus d'un, et donne de l'emploi aux français (a défaut de "concurrence".).
    Continuons donc comme cela, dans ce libéralisme absurde, et bientôt il ne restera plus rien.
    Les industries de défense sont les dernières vraies industries qui nous reste (en dehors du luxe, et de l'agroalimentaire jusqu'ici.), justement à cause, grâce à leur spécificité (ce n'est des baguette de pain que l'on vend, dixit notre actuelle ministre des armées, mais des armes.), spécificités aujourd'hui également attaquées.
    "Bientôt il ne restera plus rien", et la "concurrence" ira voir ailleurs, avec des réflexions à si courte vue (les mêmes qui ont fait délocaliser toutes nos autres industries (après on ira pleurer que l'on a même plus de médicaments pour se soigner et demain, plus d'équipements, pour se défendre.), malheureusement...
    Cela aussi fait partie intégrale, de la défense nationale de la France, ce n'est nullement anodin, comme semblé le croire, c'en est même le "nerf de la guerre".

    Là aussi il est temps de changer complètement de paradigme, si nous ne voulons pas disparaitre en tant que grande nation, ou tout simplement de "Politique" (la vraie.)...

    RépondreSupprimer
  9. attention attaque de phishing, le premier qui clique sur les liens attachés à perdu.
    il faut croire que nos identités intéresse la soit distante Milan Sophie, est elle avec une moustache, une robe chinoise ou une bouteille de vodka, bon appétit.

    RépondreSupprimer
  10. @ Anonyme23 septembre 2021 à 13:18 https://www.meta-defense.fr/2021/09/22/les-etats-unis-veulent-ils-eliminer-lindustrie-de-defense-francaise/

    En effet, il semble que l'on soit de plus en plus devant un nouveau deal, du gagnant-gagnant comme diraient certains :
    L'Allemagne dirigeant le nouveau magistère économique et politique de l'Europe occidentale, et produisant notamment en matière de défense une partie des équipements militaires terrestres américains (et évidemment européens.), en contrepartie ceux ci fournissant tout ce qui est aéronautique (après le torpillage à venir de Dassault, avec le "scaf".) (c'est déjà en grande partie le cas avec le F35 d'ailleurs.) et sans doute à terme le naval.

    La place de la la France dans tout ça ? :
    Dans les poubelles politiques de l'histoire, transformée en grand mussée parc d'attraction et lieu de villégiature pour touristes, allemands et américains...
    Elle est belle leur ""nouvelle" Europe" !!

    Aidé en plus de l'intérieur par les séides complices et imbéciles heureux, de l'europe, l'europe, l'Allemagne et l'Amérique.
    C'est sans doute cela le pire, et le plus impactant, on ne se bat plus, ces gens ont complètement renoncés, et capitulé, et ne pense plus qu'à brader leur pays, et leurs dernières industries de défense en l'occurrence, sur l'autel de leur délire, européiste, atlantistes, que savons nous ce qu'ils n'auraient inventé.
    Délire et fantasmes, sans cesse complètement contredits par la réalité, les réalités (voir dernièrement cette histoire de sous-marins.).
    La vraie vie quoi (et la vraie politique !!), qui n'est pas de vouloir se planquer derrière plus grand que soi, mais bien au contraire d'assumer, son rang, sa place, et ses singularités.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ Ronin
      Les joies de l’interdépendance:
      https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/armement-les-trois-cooperations-cruciales-entre-la-france-et-la-grande-bretagne-861356.html

      https://www.latribune.fr/opinions/elections-allemandes-que-restera-t-il-des-cinq-programmes-d-armement-emblematiques-de-2017-892845.html

      Supprimer
    2. Sans les ventes de Rafale, cela se serait vu encore plus...
      http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/06/02/baisse-de-41-des-exportations-d-armement-francais-en-2020-22184.html

      Supprimer
  11. M Ronin, vous etes peut etre un spécialiste des chars et autres bidules terrestres mais vous n'avez connaissance historique.
    Je vous prie de garder votre défaitisme pour vous. La France a failli disparaitre plusieurs fois sau cours de sa longue Histoire et pourtant elle c'est toujours rétabli meme au prix de lourdes pertes humaines.
    Ce qui se joue est comparable à l'effondrement de l'Empire romain du IIIè au VIIè siècle et ce n'est pas seulement la France qui va le vivre mais toute l'Europe occidental qui va le vivre.

    Je m'excuse auprès du rédacteur de ce blog maisje ne peux pas laisser passer des telles inepties.




    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qu'est ce que vous nous chantez là anonyme ?
      On vous parle de désindustrialisation (les dernières qui nous reste) et de soumission, de perte de souveraineté et d'autonomie.
      Certes en effet cela pourrait s'assimiler à une sorte de disparition, mais pas au sens physique comme vous semblez le présenter, mais bien au sens politique et donc historique. L'Europe et de plus en plus la France donc étant devenues une sorte de protectorat (voir définition) américain, sous gouvernance économique allemande.
      Ce qui est bien néanmoins une sorte de disparition de la France millénaire, politiquement et concrètement, ou en tous cas sa mise en parenthèse.

      Parenthèse, et sortie de l'histoire (pas disparition !!), qui n'est pas justement inéluctable, il faudrait surtout, il faut au contraire justement que nous reprenions les rênes de notre destin.
      Ceci en reprenant notre indépendance, et notre souveraineté, dans un premier temps, l'industrie de défense en est un vecteur et un moyen essentiel et privilégié, et que nous osions réaffirmer fièrement notre, nos singularités.
      C'est bien là la place et le rôle primordial de la France dans le monde actuel, pas celui d'une soumission, à une prétendue Europe, à la grande Allemagne (là aussi on pourrait y voir une sorte de résurgence du pétainisme d'antan au contraire, d'abandon et de soumission recherchée (par certain en particulier : voir commentaire précédent ci dessus.).., aux si puissants Etats-Unis d'Amérique, à que sais je encore (à des idéologies fumeuses (ultra libéralisme, wokisme, que sais je encore (tous les trucs en isme actuels qui tiennent lieu d'idéologie politique, du pauvre, "d'aujourd'hui"...) par exemple. Là il y a bien une déliquescence, une perte de repères, et de valeurs, dignes et comparables à celles de l'effondrement de Rome en effet.).

      Nous devons retrouver notre voie, et notre voix, particulières, celles de l'Independence et de la souveraineté. Le reste et y compris la construction d'une véritable alliance des peuples et des nations européennes, revigorées et revivifiées justement à la suite, suivra de lui même.

      Supprimer
  12. Avec son histoire récente, l'Allemagne ne veut que s'enrichir sous parapluie américain.
    https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/09/24/merkel-n-a-jamais-ete-tres-interessee-par-le-debat-geostrategique-l-allemagne-puissance-reticente-sur-la-scene-internationale_6095840_3232.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec son histoire récente, l'Allemagne ne veut que s'enrichir sous parapluie américain.
      Et imposé son leadership économique, au delà de toutes ses espérances.
      Et ça marche :
      https://francais.rt.com/economie/59553-20-ans-euro-aurait-appauvri-chaque-francais-56000-euros-selon-etude-allemande

      Et nos politiciens qui continuent à courir désespérément derrière...

      Supprimer