Pages

mercredi 23 novembre 2022

BIENTOT DES BLINDES CHINOIS DANS LE GOLFE PERSIQUE ?

Le méga contrat de 4 milliards de dollars signé par l'Arabie saoudite au cours du Zhuhai Air Show pourrait servir de tremplin à une offensive commerciale chinoise au Moyen Orient dans le domaine des véhicules terrestres. Fournissant déjà un certain nombre d'équipements comme les drones, les industriels chinois semblent désormais désireux de profiter de leur présence pour promouvoir leurs matériels terrestres et répondre à l'intérêt exprimé par plusieurs pays de la région dans ce domaine. Au-delà des brochures de présentation de la firme NORINCO traduites en arabe, on a pu découvrir des images d'une version sable du VCI chinois VN-20 dont le développement aurait pu être initié en réponse à une demande des Emirats Arabes Unis. Cette possible réorientation des politiques d'achats des pays de la région serait la traduction du refroidissement des relations entre les capitales du Golfe et l’administration Biden, de l'affaiblissement des capacités d'exportation russes en raison du conflit ukrainien et de l'impuissance européenne dans le domaine des blindés et des armements terrestres de nouvelle génération. Seule la Corée du Sud pourrait être de taille à affronter une concurrence chinoise dans la région sous les yeux des fournisseurs historiques, qui pourraient se voir condamner à un rôle de figurant dans les prochaines années. Plusieurs pays de a région disposent de flottes de chars et de VCI déjà anciennes dont le remplacement et/ou la modernisation pourrait offrir de réelles possibilités aux industries de défense asiatiques.

Le VN 20 sur châssis VT4


Brochure Chars de NORINCO

Brochure VCI de NORINCO

Brochure Artillerie de NORINCO

17 commentaires:

  1. La France qui était un gros exportateur de blindés au Moyen Orient (Série AMX 30 en Arabie Saoudite, Leclerc aux EAU), ayant arrêté de produire des blindés chenillés (VCI, artillerie, génie, défense AA), pour ne produire que des roulettes au profit d'un corps expéditionnaire, ne représente plus rien pour ces Pays.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et oui! C'est pour ça que les UAE n'ont pas signé de contrat de 20 milliards d'euros pour auprès de Dassault, Airbus et MBDA! Et que les forces de la zone ne sont absolument pas équipées en CAESAR, Sherpa et autres... Seigneur que va devenir la France sans ses VCI chenillés!

      Supprimer
  2. L'Inde pourrais très rapidement arrivé sur le marché militaire du moyen Orient, au dernier salon defexpo les industriels Indiens ont expliqués leurs ambitions et montrés des équipements modernes et surtout beaucoup moins chère, des canons genre caesar made in India airaient été exportés en Arménie par exemple.

    RépondreSupprimer
  3. Nous pourrons toujours chouiner ou trépigner en disant "avant c'était mieux" ou "il suffit", le monde change et le "rayonnement" de la France avec.
    De nombreux pays non-alignés ou hors bipolarité vont faire leurs achats comme bon leur plaira...
    Comme le dit Penandreff, le paramètre qualité/prix (Wich nous voilà !), en y associant le positionnement géostratégique sont importants.
    Nos produits, coûteux faute d'être produits en masse ou ne correspondant à la demande technique, politique ou temporelle (Les affres du Leclerc, tout comme les difficultés de production du Caesar en témoignent) avec une politique qui n'est pas assez indépendante et surtout moralisatrice, ne sont plus attractifs pour beaucoup, y compris en Europe.

    Le méga-catalogue chinois est impressionnant: il comporte toutes les armes terrestres pour tous les emplois et toutes les forces lourdes, moyennes et légères: à pied, à cheval, à roue ou à chenille...! Il reprend même des "copies" de nos armes et propose celles dont nous aurions besoin où auquelles nous n'avons pas encore pensées.

    C'est Noël...! 圣诞节快乐

    Oui, il va falloir choisir: changer le monde à notre image ou faire du commerce, si possible d'une manière souveraine et sans nostalgie de nos "grandeurs" révolues.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Chinois ont un avantage absolu en termes de prix avec lequel il est impossible de rivaliser à moins de délocaliser la production d'armement dans des pays à bas cout, surtout pour des produits aussi simples que des blindés terrestres. On gardera pendant un temps l'avantage sur les objets complexes à haute valeur ajoutée.

      Supprimer
    2. Oui, il nous est impossible de lutter en matière de prix, il nous faut donc proposer des produits qui présentent des avantages dans d'autres domaines. La qualité, les performances et la neutralité politique, par exemple. La France a vendu beaucoup à des pays qui ne voulaient pas se lier aux USA ou à l URSS. Ce temps est révolu et la volonté parfois aveugle de développer les coopérations européennes s'explique par le retrecissement des possibilités d'export dans le reste du monde.

      Supprimer
    3. ULYSSE, vous avez encore complètement raison, il nous revenir au juste prix avec des matériel du moment au juste niveau technique, et de qualité, voire même "french army combat proven".
      Quid également de la qualité des produit chinois, et de leur réputation ! ? Et à part une très vaste séries de matériels copiés "low cost" ?
      On peut à la fois avoir les moyens de défendre nos intérêts dans le monde, à notre propre niveau (5e ou 6e puissance militaire mondiale (mais pas dans le terrestre : plutôt de l'ordre du 15e rang, en fait !!!!?)), tout en faisant du commerce.
      Vous avez encore raison de dire que la France n'a jamais autant vendu de matériels militaires, par milliers, que quand elle était non alignée, tant que faire se peut, et en tous cas bien plus qu’aujourd’hui malheureusement ; où nous somme au contraire complètement devenus aligné (dans ce cas, politiquement il faut acheter directement au bon dieu, et même économiquement moins cher avec les effets de série plus grande, qu'à ses sbires (cf Pologne, ou même Allemagne...).) ! ? Et dans des circonstances à l'époque (guerre froide et l'humanité séparée en deux grands camps, presque en permanence au bord de la guerre.), toutes autres.
      Et quand nous vendions justement des équipements au juste niveau technique de l'époque.

      Le modèle que nous devrions prendre, au lieu de toujours chercher à singer les américains (qui eux ont bien d'autres moyens et peuvent se le permettre.) est le modèle sud-coréen (ou suédois, pour donner un autre exemple...).
      Vous savez ce modèle qui, avec des matériels standards mais au dernier niveau actuel des techniques, est en train de se tailler des parts de marché un peu partout dans le monde ; pendant que d'autres, avec leurs échantillons de luxe, ne cessent de reculer et même de perdre tous leurs savoir-faire, traditionnels pourtant.

      Il y a même actuellement de sacrées opportunités à prendre, aujourd'hui même (ou dans les quelques années qui viennent.), mais demain, il sera "trop tard" (une fois encore ?).
      A force de nous obstiner dans des équipements aux performances "ultimes" miraculeux, de dans trente ans ... !!! ???

      Supprimer
    4. (Blindax: Les effets du temps et des modes)

      Décidément nous avons pas de bol...! Soit nous sommes en retard, soit nous sommes en avance, soit nous sommes au tempo des demandes, mais nous n'avons pas les moyens de développer, produire, adopter et exporter. 😪
      La "mode" est cruelle, surtout quand nous en sommes pas à l'origine et encore moins sans avoir la "masse critique" pour l'imposer. La désindustrialisation et l'abandon de productions basiques engendrent aussi un manque de souveraineté dans les exports.
      Le terrestre (Engins et véhicules) répond d'abord aux demandes de l'État et, après, accessoirement à l'export. Le phénomène est aggravé par le manque d'auto-investissement des entreprises pour produire des prototypes ou démonstrateurs.🥱
      Fait aggravant supplémentaire, on notera l'émergence de nombreux pays produisant du matériel terrestre, de qualité pour certains, ou le produisant sur place.
      Bref, Nous ne sommes pas seul et moins haut sur le podium...
      Le conflit Ukrainien de ne risque pas d'améliorer nos "performances". Notre économie et prédominance supposée vont être laminées par les conséquences de cette guerre et le lead concret de l'axe USA-Allemagne.
      Seule joie molle dans ce tableau: le programme CAMO avec La Belgique et le Luxembourg. Nous attendons avec Monaco...😁

      Il y a de quoi être optimiste, pour tout reprendre à zéro avec "un garage au fond du jardin".😃

      Supprimer
    5. C'est précisément et surtout, à ce genre de signe que l'on s'aperçoit que la France a vraiment commencée son déclin, quand les français eux-mêmes n'y croient plus.

      Supprimer
    6. On est saisi d'un petit rire à chaque fois que quelqu'un prétend que la France était non-alignée pendant la guerre froide...

      Supprimer
    7. Non alignée politiquement et en matière de politique étrangère : Oui, tout à fait.
      Rien à voir avec aujourd'hui en tous cas, mais vous ne pouvez peut être pas vous rendre compte ? !!
      Et merci de me lire en cherchant à instrumentaliser chaque mot et La moindre mauvaise interprétation possible...

      Supprimer
    8. La France était alignée en tous points sur la politique américaine. La France est bien moins dépendante des USA qu'aujourd'hui, mais les discours grandiloquents d'un de Gaulle ou d'un Mitterrand ont ce genre d'effet sur les simples d'esprit!

      Supprimer
    9. Vous devriez carrément prendre des cours d'histoire, monsieur le troll énervé !!!

      Supprimer
    10. Anonyme26 novembre 2022 à 18:39 Vous êtes vraiment prêt à dire n'importe quoi (d'ailleurs vous avez fait un gros lapsus scriptural.), simplement pour pouvoir déverser vos aigreurs !

      Supprimer
    11. Vous n'avez jamais étudié l'histoire au delà du lycée rien d'humiliant à accepter ne pas maîtriser certains sujets dont l'historiographie s'est emparée ces dernières années.

      Supprimer
  4. DSL, oublié de signer ci-dessus. :)

    RépondreSupprimer
  5. (Blindax: V'là aut'chose, ma bonne dame...!)

    Les "cathédrales roulantes" à chenilles et les "trapanelles" à roulettes vont pouvoir serrer du fessier. Il va falloir pédaler sous les blindages...!😂
    Pire: le bilan carbone des conflits va être plafonné au prorata des populations et tout dépassement sera compensé financièrement par les pays agressés provocateurs...
    l'ONU, le FMI et le G2 (USA-Chine) y veilleront.
    L'Ukraine, les Kurdes et les Arméniens demandent un moratoire. 😁

    http://www.opex360.com/2022/11/24/ue-la-generalisation-des-moteurs-electriques-a-partir-de-2035-risque-de-poser-des-problemes-aux-armees/

    RépondreSupprimer