Pages

vendredi 28 mai 2021

L'AJAX DANS LA TOURMENTE

Les décisions annoncées au mois de mars dans le Defence Command Paper ont permis de connaitre avec précision le sort de la composante blindée de l'armée britannique. Si le sort du Warrior CSP et du Challenger 2 sont désormais connus, celui de l'Ajax semble aujourd'hui encore très incertain. Seul programme de véhicule blindé maintenu dans son intégralité, l'Ajax est l'objet depuis quelques semaines de nombreuses critiques. 

Alors que l'IOC (Initial Operational Capability) reste fixée à juin 2021, les experts techniques ont découvert sur le châssis des défauts affectant la sécurité de l'engin. Fabriqué par GDELS (General Dynamics European Land Systems) dans son usine espagnole de Santa Barbara, le châssis de l'Ajax affiche un niveau vibratoire excessif, empêchant le fonctionnement du canon dans les séquences de tir en roulant et semble particulièrement bruyant, en dépit des protections portées par les membres d'équipage qui ont souligné la difficulté à rester dans l'engin trop longtemps. Ces défaillances ont conduit l'armée britannique à refuser l'Ajax. Il semblerait que cette fois-ci, il soit difficile pour GDELS d'incriminer le canon de 40mm CTA dans les difficultés rencontrées dans la mise au point de l'Ajax, comme cela fut le cas il y a quelques mois. on pourrait peut être suggérer à la firme américaine d'adopter en urgence des chenilles composites. Lors de leur montage sur le Warrior CSP, elles avaient permis de réduire les vibrations de 79% et le bruit de plus de 150% sur un engin de conception déjà ancienne.


Ces nouvelles difficultés ne font qu'ébranler un programme déjà largement malmené depuis son lancement en 2010. A côté de ces difficultés techniques, le programme Ajax est également critiqué pour son cout et sa gestion par les différents responsables.  Avec un cout évalué à 3,47 milliards de Livres Sterling, soit 64% du budget total du programme, et aucune livraison  le programme Ajax apparait comme un gouffre financier pour un résultat nul. A côté de ces chiffres, beaucoup d'observateurs ajoutent que GDLS a reçu 50% des paiements prévus tout au long du programme, sans être capable de livrer le moindre engin en état de fonctionnement. Les problèmes rencontrés par l'Ajax ne seront certainement pas résolus à court ou moyen terme. L'armée britannique est aujourd'hui dans l'impossibilité de connaitre la date de mise en service des premiers exemplaires des 245 Ajax qu'elle a commandés. Au moment de son annulation, le programme Warrior CSP avait couté en 10 ans plus de 430 millions de Livres Sterling, le montant des sommes engagées ferait d'une annulation du programme, un immense gâchis financier. En cas d'abandon du projet, le remplacement de l'Ajax pourrait se faire à partir du Boxer déjà commandé à plus de 500 exemplaires par l'armée britannique et qui pourrait recevoir une tourelle armée du canon de 40mm comme sait en produire Nexter ! 



15 commentaires:

  1. Cela à le mérite de rappeler que la conception et la fabrication de ce type de blindé de haut niveau, et de haut niveau de protection pour leurs équipages, comme celle des chars également, ne s'improvise pas, et peut même se perdre très rapidement, malheureusement...

    Cependant, les coréens du sud, partis quasiment de rien il a vingt ans, sont là pour nous montrer que l'inverse est toujours possible.
    Avec un peu de pragmatisme (semblant désormais faire défaut même aux anglais en Europe !),sans tomber en particulier dans le piège du "trop technologique" en particulier (le juste niveau suffit la plupart du temps, et il permet de remplacer les dotations en temps et en heure, comme autrefois.), et surtout de volonté (d'avoir un modèle d'armée complet et réellement adapté aux contingences des conflits modernes, actuels !!!!).

    Bref non pas une , mais deux leçons en fait à retenir (mais pas sûr que ce soit le cas encore malheureusement. Trop d'intérêts, et de dividendes surtout, en jeu, comme dirait l'autre (résultat : Faudra encore attendre la prochaine catastrophe, malheureusement, encore !!!)).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Coréens sont peut-être partis de rien, mais faut pas oublier que les Chaebols sont particulièrement réputés pour leurs activités de veille et d’espionnage industriel

      Supprimer
    2. Surtout que, comme pour les chinois, et bien d'autres, ont leur a extrêmement, facilité les choses (pas besoin de copier, on leur a amener les technologie sur un plateau e argent pour la plupart. Il leur suffisait juste de recopier à la limite.).
      Un protectionnisme intelligent et particulièrement attentif, a fait le reste :
      En cinquante ans ils sont passer d'un PIB d'un pays d'Afrique subsaharienne à un PIB par habitant supérieur au notre aujourd'hui, équivalent à celui des allemands.

      Belle réussite cependant en matière de technologies et d'industries militaires : Ils sont ainsi devenu les deuxièmes producteurs de blindés (chars et VCI de nouvelle génération), voire le premier au global (: Sur qui ont-ils bien pu copier ?).

      Tout ceci, pendant que d'autres font le chemin inverse (en matière de char, VCI, automoteurs, etc. pour rester dans le domaine militaire), ou en tous cas, font ce qui s'apparente de plus en plus à du sur-place, cherchant par ailleurs de mauvais prétextes et de fausse excuses dans des idéologies délétères ou mal-comprises (européisme, "mondialisme", ultra libéralisme démentiel, libre échange total et ouverture à tout-va débridée et totalement incontrôlée, etc...). Aujourd'hui, il va falloir sacrément se bouger pour sortir du sable et des ornières stratégiques idéologiques (le pire : le dévoiement des esprits.) dans lesquelles nous nous complaisons tant depuis des décennies.

      Supprimer
  2. Cendrillon avait pourtant sa pantoufle de vair:
    https://blablachars.blogspot.com/2020/05/la-chenille-souple-arrive-outre-manche.html

    RépondreSupprimer
  3. Dommage pour les anglais...

    Pour nous voici le plan sur 15 ans:
    1: on crée un bataillon laboratoire de la haute intensité: le 5rd de Mailly.
    2: on le dote entièrement de cv90 mkIV
    -> Inf, pc, gen, obs art, mo120, Eli, light tank (120mm).
    3: on fait la reconquête tactique des savoir-faire et on voit la plus-value face à nos unités légères (centac). En parallèle, les nexteriens viennent et s'inspirent sans retenue.
    6: on recopie pour nos 2 brigades blindées (on ajoute un porteur anti-drones au passage).
    Et voilà...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sinon on ne perd pas de temps et on dit à Hägglunds de venir produire en France, ou on leur achète la définition du cv90 mkIV... Avec tous les RETEX des cv90 passés, il doit être top !

      Supprimer
  4. A mon avis les plans de l EMAT sont de remplacer a terme le VBCI par une déclinaison du MGS en VCI. La coexistence d un VCI chenillé lourd et du CRIFFON donnerait du sens à la réalisation de ce dernier.

    RépondreSupprimer
  5. Pourquoi pas, mais dans ce cas il faudra que cette déclinaison ne s'arrête pas aux régiments d'infanterie, mais bien à tous les régiments des brigades blindées. Ça évitera que l'on se retrouve comme aujourd'hui, avec des vbci inf ralentis par des porteurs interarmes trop lents...

    RépondreSupprimer
  6. Ou plutôt ça :

    https://conworld.fandom.com/wiki/SEP

    https://www.thinkdefence.co.uk/sep-modular/

    https://www.diva-portal.org/smash/get/diva2:1031583/FULLTEXT01.pdf

    Motorisation hybride, facteur d'énorme gain de place, et donc de poids, et chenilles souples : En matière de réelles innovations et quitte à rejeter une licence, pour re-fabriquer en France, autant même reprendre un peu d'avance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... quitte à "racheter" une licence ...

      Ajoutons qu'à l'époque les suédois cherchaient des associés, c'est pour cela que le projet a été suspendu, malgré son avancement et plusieurs prototypes produits.

      Supprimer
  7. Ils sont quand même forts, ces suédois.
    Et après on va encore nous claironner (certains, et même beaucoup, malheureusement à force...) que la France seule, n'a plus les moyens pour construire un vrai VCI, chenillé, ou plutôt toute une famille d'engins de combat, par exemple encore...

    RépondreSupprimer
  8. Tant pis pour les anglais, ils n'avaient qu'à prendre les cv90 puisque c'est l'état de l'art en Europe pour ce type de véhicule...
    A force de vouloir réinventer l'eau chaude en pensant qu'on va faire mieux, on se prend les pieds dans le filet...

    RépondreSupprimer
  9. In rosbeef dans le texte...
    https://mobile.twitter.com/larisamlbrown/status/1400337497725485059

    RépondreSupprimer
  10. Des véhicules blindés allemands pour l'armée de terre britannique, cela valait bien la peine de faire deux guerres mondiales...
    https://blablachars.blogspot.com/2021/06/des-boxer-supplementaires-pour-larmee.html

    RépondreSupprimer
  11. L'Ajax va être euthanasié:
    http://www.opex360.com/2021/06/30/les-essais-de-lajax-le-futur-blinde-de-la-british-army-sont-de-nouveau-suspendus/

    RépondreSupprimer