Pages

mercredi 4 mars 2020

CANONS A CHAINES !


C’est en 1972 que commence l’histoire des canons dits Chain Guns ! La légende raconte que c’est un biker qui eut le premier l’idée d’associer une chaine à un canon ! Vraie ou fausse, cette trouvaille a donné naissance à une famille de canons dont plus de 16.000 exemplaires ont été vendus dans le monde.





En 1972, la société Hughes entreprit le développement d’une arme capable de tirer l’obus M50 de 20mm. Ces études débouchèrent sur la conception d’un canon de 30mm utilisant des munitions sans maillons ou « linkless » et pouvant être intégré sur le projet Advanced Attack Helicopter YAH-64. Adopté sous le nom de Hughes model 77, puis d’AH-64 Apache, cet hélicoptère est équipé du canon devenu M230 comme armement standard.
Cette arme et les suivantes fonctionnent sur une transmission du mouvement aux pièces de l’arme (culasse, alimentation,) par une chaîne, l’énergie nécessaire étant produite par une source externe. A la différence des canons classiques qui fonctionnent par utilisation des gaz émis pendant le tir pour mettre en action les différentes pièces de l’arme. Comme le Chain Gun, ce type de canon a besoin d’une source d’énergie externe. Les canons de type « Chain Gun » essentiellement représentés par les canons Bushmaster sont aujourd’hui fabriqués par Orbital ATK, appartenant à Northrop Grumann et comptent les modèles suivants : 

  


Le M 230 LF 30mm :

Version améliorée du canon de 30mm M230 développé pour l’hélicoptère Apache. Parmi les améliorations on trouve un système anti long feu, un tube allongé pour augment er la vitesse initiale et un boitier d’alimentation équipé d’un système d’élimination des maillons, autorisant le tir de munitions sur bande et sans maillon. La cadence de tir annoncée est de 200 coups / minute.  

Cette arme, longtemps cantonné à un usage aéronautique est aujourd’hui intégrée par Kongsberg et EOS sur des plateformes de type Remote Weapon Stations (RWS) pouvant être montées sur des véhicules légers de type Toyota ou JLTV Oshkosh.
Le M230 peut tirer des munitions HEDP (High Explosive Dual Purpose), des munitions d’entrainement et les munitions OTAN de 30mm au standard ADEN/DEFA. La portée pratique étant comprise entre 1500 et 1700m. 


Le M242 Bushmaster 25mm :

Véritable best-seller de la gamme avec plus de 11.000 exemplaires vendus le M242 Bushmaster est un canon de 25mm dont l’histoire avec le projet MICV-65 destiné à remplacer le M113. Une partie de ce programme est destiné à fournir un nouveau véhicule de reconnaissance pour remplacer le M114. Ces différents projets sont équipés du canon M139, version assemblée aux Etats-Unis du canon de 20mm Hispano-Suiza HS.820. Les différents projets inclus dans ce programme sont tous refusés par l’armée américaine, au profit d’un projet unique appelé XM 723, sur lequel une nouvelle arme doit être installée à la place du HS 820. Le développement de celle-ci particulièrement long et aboutit à la définition d’un canon de 25mm plus puissant. Les retards dans la définition du M2/M3bBradley permirent de poursuivre le développement de l’arme avant son montage sur l’engin dont la production démarra en 1981. Depuis 1990, de nombreuses améliorations ont été apportées à l’arme initiale. Aujourd’hui le canon de 25mm amélioré ou Enhanced 25mm Gun comprend entre autres un tube chromé, un boitier alimentation et un boitier receveur améliorés, un frein de bouche plus performant. C’est cette version du M242 qui a été installée sur la version M2A3 du Bradley, quatrième évolution du véhicule.
Son succès repose sur une réputation de fiabilité ; le M242 revendiquant une moyenne de 22.000 coups entre deux pannes [1], beaucoup plus élevée que celles d’armes concurrentes. Capable de tirer des munitions anti véhicule, Armor Piercing Discarding Sabot (APDS), explosives incendiaires, High Explosive Incendiary (HEI), d’exercice ou mixte, Semi Armor Piercing High Incendiary- Tracer (SAPHEI-T). La portée efficace de l’arme est de 3000m.  
Le M 44 Bushmaster II 30/40mm : 

Le M44 est un canon de 30mm dérivé du M242 dont il reprend 70% des composants. Les modifications introduites sur ce canon ont permis d’augmenter la portée de 50%. Le tube chromé tire les mêmes munitions que le canon GAU 8 Avenger, monté sur l’avion A-10. Parmi ces munitions on peut citer les munitions flèches ou à énergie cinétique Armor Piercing Fin Stabilized Discarding Sabot ou APFSDS, spécialement conçues pour les véhicules blindés. En outre le MK 44 dans sa version S pour Stretch peut tirer les munitions de 30mm ABM ou Air Burst Munitions, projectiles anti personnel à fragmentation. Récemment Northrop a annoncé avoir développé une munition antidrone à partir de la munition ABM de 30mm en y adaptant une fusée de proximité, permettant de faire détoner le projectile au contact de la cible.  Le M44 peut être modifié pour tirer des projectiles de 40mm. Cette opération implique le changement du tube, d'une partie des composants du boitier d'alimentation et d'autres pièces mineures.

Ce canon d'une portée de utile de 3000m équipe de nombreux véhicules comme le Bionix-II en service au sein des forces singapourienne, le Rosomak polonais ainsi que le CV90dans les armées finlandaises, norvégiennes et suisses. Il équipe le Stryker Dragoon américain avec la tourelle Protector 30, il est proposé sur la tourelle 3030 de la Série 3000 de John Cockerill. Inspiré du M242, le M44 semble bénficier de la même réputation et du même succès commercial.

Bushmaster III 35/50mm : 


Une fois encore Orbital ATK revendique la filiation de ce canons avec le M242. La principale caractéristique de cette arme est bien sur sa capacité à tirer des projectiles de35mm Oerlikon ainsi que des obus de 50mm supershot. Il a été proposé à l'exportation et équipe la version 9035 du CV90. Il était monté sur le véhicule engagé dans la Phase 3 du Programme Land 400 australien. Le développement de la version 50mm permet d'envisager une augmentation de la charge utile du projectile, capable d'embarquer des systèmes de guidage terminal, de recherche d'objectif ou de déclenchement dans le cadre de la lutte antidrones, de plus en plus d'actualité. Le systèe étant annoncé comme capable de détruire un drone à une distance de 1km et une altitude de 1500m. Outre l'aspect charge utile, le Bushmaster III permet d'offrir une alternative au calibre de 57mm développé par les Russes avec le module AU-220M (Voir mon post sur le sujet).


Cette arme a donné naissance au XM 913, système d'armes basé sur le canon Bushmaster III en 50mm. Présenté lors du dernier salon AUSA en 2019 dans le cadre du programme Next Generation Combat Vehicle ou NGCV, le XM 983 revendique une portée de 4000 m et de nombreuses possibilités d'emport par les projectiles.  







Tous les canons présentés dans ce petit résumé sont finalement basés sur une seule et même technologie, à savoir l'utilisation d'une (ou deux) chaines pour entrainer le mouvement des pièces. Simple et fiable elle a séduit de nombreux opérateurs qui ont du se soumettre aux normes ITAR pour acquérir ces armes. Ces " International Trade Armament Regulations" sont les véritables fourches caudines des exportations américaines d'armement. L'alourdissement du système et ses conséquences politiques ont motivé de nombreux pays à développer des armements "ITAR Free" et en faire un argument de vente. 




[1] Mean Rounds Between Failure ou MRBF : Moyenne arithmétique. Si une panne survient sur une arme après 2400 coups, MRBF est de 2400. Si la panne suivante intervient après 10 coups, MRBF est alors de 1205 soit : 2400 (avant la première panne) + 10 (avant la seconde) / 2 (nombre de pannes)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire