Pages

jeudi 31 décembre 2020

NOUVEL AN !

Ce dernier post de 2020 est l'occasion pour blablachars de souhaiter à chacun d'entre vous une bonne et heureuse année. 

A nos lecteurs nous souhaitons une année pleine d'actualité blindée avec des contrats, des salons, des évaluations, des programmes et plein d'infos toujours plus blindées. 

A tous ceux qui nous protègent, ce soir, demain et les autres jours en France et dans le monde, blablachars adresse ses voeux les plus sincères et ses remerciements pour leur engagement au service de notre pays ! 

BONNE ANNÉE  2021 !

LES GEPARDS ALLEMANDS SONT ARRIVES AU QATAR

Les systèmes anti aériens allemands Gepard dont blablachars avait annoncé la livraison au Qatar sont arrivés dans l'émirat ces derniers jours. Ils devraient subir une série de tests fonctionnels avant d'être admis au service par l'armée qatarie. Sur les images ci-dessous, on peut constater que ces tests sont conduits par des équipages allemands, qui pourraient dans un deuxième temps former le personnel qatari à la mise en oeuvre de ces systèmes. On ignore la nature du contrat encadrant la livraison de ces 15 engins fabriqués par Krauss Maffei, dont la présence et les ambitions dans l'émirat ne sont un mystère pour personne. 

NOUVELLE COMMANDE DE CENTAURO 2

Le consortium Iveco Oto Melara a annoncé aujourd'hui la commande par l'armée italienne de 86 véhicules de type Centauro 2, assortie d'une option pour 10 engins supplémentaires. Développé sur la même base que le Freccia et armé d'un canon de 120mm, le Centauro 2 est un véritable "Assault gun" capable de fournir des feux directs contre des objectifs à découvert et des blindés. En juin dernier l'armée italienne avait annoncé une commande de 40 Centauro 2, assortie d'une option sur 56 engins. Les 86 engins supplémentaires devraient permettre de renforcer le potentiel offensif des brigades médianes numérisées, en cours de constitution par l'armée italienne. Au delà de cet objectif national, cette nouvelle commande supérieure à l'option exprimée en juin pourrait constituer un sérieux coup de pouce à un éventuel contrat au Qatar, pour lequel Rome qui n'a pas encore dit son dernier mot, a adressé ces derniers mois, de nombreux messages à Doha. L'Italie confirme le choix de deux calibres classiques pour l'armement des unités de mêlée de ses brigades médianes avec un canon  de 30mm sur le Freccia et le 120mm pour le Centauro 2.

mercredi 30 décembre 2020

LE ROYAL POLOGNE EN ZONE URBAINE

Le 5ème Régiment de Cuirassiers stationné à proximité d'Abu Dhabi la capitale des Emirats Arabes Unis bénéficie d'un environnement unique lui permettant de s'entrainer dans des conditions variées et très réalistes. Parmi les installations mises à disposition des certaines armées étrangères par les autorités émiraties figure notamment le complexe d'entrainement aux actions en zone urbaine. Située sur le camp d'Al Hamra, la ville éponyme permet d'entrainer une très large variété d'unités conventionnelles ou plus spécialisées. Les différents quartiers de cette ville représentant des types de villes différentes comprennent des constructions de style et de conception différente comme un centre commercial, une zone résidentielle, un aérodrome, un terrain de sport ou encore une zone littorale. La France a été associée par le biais de la société Défense Conseil International à la conception et à l'édification de cette ville ainsi qu'à la rédaction des différents documents de doctrine. Sur le plan tactique, cette ville permet d'entrainer les équipages à l'ensemble des savoir faire liés aux actions en zone urbaine ainsi que l'abordage de la zone bâtie. En réalisant la ville d'Al Hamra, les Emirats Arabes Unis se sont dotés d'un outil unique par sa taille, sa localisation et les possibilités qu'il offre. 

QUELQUES VUES DE L'ARMATA

Alors que la mise en service du T-14 au sein des forces russes semble de plus en plus imminente, la communication sur ce char s'amplifie et permet de découvrir des aspects encore peu ou pas connus de l'engin, annoncé par le autorités russes comme révolutionnaire. Le positionnement des trois membre d'équipage dans une partie du châssis érigée en capsule de survie, constitue une des innovations majeures introduites par ce char qui intègre également un certain nombre de technologies nouvelles. 

ROAD TRAIN ALLEMAND EN AFRIQUE

Une colonne de camions allemands MAN s'est livrée au coeur de la forêt congolaise à une démonstration de mobilité et de franchissement très impressionnante. Reliés entre eux par ce qui ressemble à des barres de remorquage, les quatre porteurs franchissent en un seul mouvement une fondrière rendue quasiment impraticable par les précipitations. Au-delà du caractère spectaculaire des images, on peut s'interroger sur la nécessité d'inscrire le franchissement de ce type d'obstacles dans le cahier des charges d'un futur camion militaire qui serait alors un véritable engin tout terrain.  Au contraire, nos armées doivent elles favoriser une mobilité plus commune centrée sur le tout chemin ? Ces interrogations feront certainement partie des éléments de réflexion et de débat pour le futur marché de renouvellement des camions de l'armée de terre, qui prévoit l'achat de 7000 camions d'ici 2030. Les camions MAN (appartenant au groupe Volkswagen comme Scania) commercialisés par le biais de Rheinmetall Man Military Vehicle sont en service dans plusieurs armées.

VISITE DU MINISTRE IRAKIEN DE LA DEFENSE EN TURQUIE

Le ministre irakien de la défense, Jumaah Enad Saadoonn s'est rendu en Turquie, il y a deux jours. En dépit de relations quelques peu tendues entre les deux pays qui partagent une frontière de 350 km, Ankara a assuré au cours de cette visite, la promotion d'un certain nombre de ses matériels de défense. Côté terrestre, c'est une visite des installations de la firme FNSS qui a permis au Ministre irakien de découvrir les véhicules antichars Kaplan et Pars 4X4 ainsi que la version 8x8 de ce véhicule déjà exporté au Sultanat d'Oman. Il semble que le centre d'intérêt de cette visite sait été le char léger Kaplan dans sa version antichar. L'Irak qui a déjà démontré sa volonté de diversifier ses fournisseurs d'armement, constitue donc un marché potentiellement intéressant pour l'industrie de défense turque, en dépit des relations compliquées entre les deux pays. 

lundi 28 décembre 2020

TROIS SOLDATS TUES AU MALI

Le 1er Régiment de Chasseurs stationné à Thierville sur Meuse a perdu aujourd'hui trois de ses soldats au Mali. C'est dans la région de Hombori au sud du Mali ce matin que leur véhicule sauté sur une mine artisanale, qui a entrainé la destruction de l'engin blindé et la mort des trois occupants. Le 1er Régiment de Chasseurs est engagé dans l'opération Barkhane le mois de novembre au sein de laquelle il arme le Groupement Tactique Désert (GTD) Conti. Pour remplir ses missions le GTD met en oeuvre les différents matériels de l'opération, VAB, VBL et AMX 10RC.

UN NOUVEAU LOT DE K2 POUR L'ARMEE SUD COREENNE.

Hyundai Rotem a annoncé le démarrage de la production du troisième lot de chars K2 destinés à l'armée sud coréenne. Cette troisième série devrait comprendre 54 chars dont la livraison devrait être achevée en 2023. Les chars produits seront semblables à ceux du lot précédent notamment au niveau de la motorisation. Cette dernière est toujours confiée à un moteur V12 diesel développé par Doosan associé à une boite de vitesses automatique Renk. En 2023, l'armée sud coréenne comptera 260 chars K2 se répartissant comme suit : 100 de la première série (avec moteur MTU), 106 du second lot et 54 issus du dernier lot. Outre ces engins, la Corée du Sud pourra compter sur plus de 1500 chars K1 dont certains font l'objet d'un programme de modernisation. On ignore si le troisième lot de char K2 sera réellement le dernier destiné à l'armée nationale, qui pourrait être intéressée par une version plus évoluée (tourelle téléopérée) du char.  

dimanche 27 décembre 2020

LES ARMES DU HEZBOLLAH

Bien connu des spécialistes de la région, le mouvement chiite Hezbollah principalement implanté dans le sud Liban possède un arsenal plutôt impressionnant. Les différentes capacités militaires du mouvement sont évidemment dédiées aux affrontements et opérations contre les armées environnantes au premier rang desquelles figurent les Forces de Défense Israéliennes ou IDF. Les système d'armes sont majoritairement d'origine russe et iranienne même si l'on trouve de façon assez surprenante quelques engins d'origine américaine. 

L'INDE S'APPRETE A ACHETER 118 CHARS ARJUN MK1A

Après plusieurs reports, le processus d'acquisition de 118 chars Arjun MK1A aurait débuté cette semaine. La décision finale devrait prise dans le courant du mois de janvier 2021 après consultation du Defense Procurement Board (DPB) et du Defence Acquisition Council (DAC). Afin de faciliter les futures opérations de maintenance et d'approvisionnement, une plateforme logistique dédiée a été créée par la Defense Research and Development Organisation (DRDO). L'Arjun MK1A comporte quatorze améliorations par rapport au modèle original l'Arjun MK1. Cependant l'Arjun MK1A devrait être déployé sans la capacité de tir missile par le canon qui sera intégrée lorsque son développement sera terminé. Le traitement des obsolescences et les nombreuses défaillances de la version originale du char ont conduit la DRDO a élaborer un programme de modernisation et de développement de composants nationaux, comme les viseurs chef et tireur. Cette volonté aurait permis de porter de 54% la part prise par les composants locaux dans la production du char, contre 41% auparavant. Selon le calendrier du projet, les cinq premiers chars (First of Production Models) produits dans les trente mois suivant la signature du contrat, seront remis aux services officiels qui auront à se prononcer sur le lancement de la production en série du char. Il ne reste qu'à espérer pour l'armée indienne que ce nouvel essai de char national soit plus concluant que les précédents devenus célèbres par leurs faiblesses et leurs défaillances. 


LE LECLERC N'IRA PAS AU MALI, UN POINT C'EST TOUT !

Le blog "Opex 360" indique dans un post rédigé hier que l’État-Major des Armées écarte désormais l'éventualité de déployer des chars Leclerc au Sahel. Sans revenir sur les arguments développés dans un précédent article, blablachars ne peut que s'interroger sur les raisons qui peuvent motiver un état-major à balayer d'un simple revers de main la simple étude du déploiement de char Leclerc dans la région sahélo-saharienne. Doit-on y voir simplement la énième expression d'un  dogmatisme antichar désormais avéré, ou l'habile dissimulation de l'inavouable incapacité de notre armée à réaliser une telle opération ?

jeudi 24 décembre 2020

JOYEUX NOEL

Blablachars vous souhaite un Joyeux Noël avec une pensée particulière pour tous ceux, qui en France et dans le monde, veillent sur notre pays et notre sécurité en cette nuit de Noël. 

CAPACITES ANTICHARS TURQUES

Le PARS 4x4 développé par FNSS a été décliné en plusieurs versions pour des missions de surveillance, de transport de troupe, de commandement et de combat antichar. Dans cette dernière version le blindé turc peut recevoir deux missiles antichars de type Kornet-E ou UMTAS. Ce dernier développé par Roketsan est équipé d'une charge creuse en tandem optimisée contre les blindages réactifs, d'un guidage de type "fire and forget" ou "fire and update" permettant de détruire des cibles jusqu'à 4000 m avec une attaque directe ou par le toit. Après une première commande signée en juin 2016 pour la fourniture de 76 Pars 4x4 et de 184 blindés Kaplan en version antichars, l'armée turque devrait recevoir d'ici 2022 64 lanceurs Kornet et 196 systèmes antichars UMTAS. En juin 2020, 26 Kaplan antichars ont été livrés à l'armée turque.

PREMIER ACSV CANADIEN PRODUIT

Le Département canadien de la Défense a publié des photos des premiers Armored Combat Support Vehicles ou ACSV fabriqués au Canada. Le véhicule est fabriqué depuis le mois d'aout par General Dynamics and Systems Canada (GDLS-C) dans le cadre d'un contrat de deux milliards de dollars canadiens soit un 1.2 milliards d'euros prévoyant la livraison de 360 ACSV, leur soutien et la formation des équipages. Les véhicules seront déclinés en huit versions dont transport de troupes, ambulance, guerre électronique, dépannage, ou encore poste de commandement. Les livraisons de l'ACSV prévu remplacer les M113 et les LAV 2 Bison au sein des forces armées canadiennes devraient s'étaler jusqu'à février 2025. L'ACSV est développé sur la base du LAV 6.0, appellation canadienne du LAV 3 déjà en service dans l'armée canadienne.

MUNITIONS SUD COREENNES POUR CHAR TURCS (SUITE)

Blablachars avait évoqué au début du mois l'emploi de munitions d'origine sud-coréennes par les chars turcs déployés en Syrie. De nouveaux clichés pris dans la région d'Ayn Aissa, au nord de la Syrie permettent de voir des munitions on explosées de 120mm. Ce sont des projectiles de 120mm  HEAT (High Explosive Anti Tank) ou charge creuse de type K277. Selon certaines informations, cette munition, tirée par les M-60T turcs est plus lourde (24,5kg contre 23kg) que sa concurrente allemande DM12 ou sa version américaine la M830. Cette augmentation de masse permettrait à la munition sud coréenne d'être 25% plus efficace grâce à une capacité de pénétration accrue. La présence de ce type de munitions sur le théâtre syrien atteste des liens entre la Turquie et la Corée du Sud mais aussi de la réalité d'engagements entre blindés, nécessitant des munitions spécifiques. 

UN NOUVEAU CONTRAT POUR KONGSBERG

Kongsberg Defence & Aerospace a signé un contrat avec Thales UK pour la fourniture des tourelleaux téléopérés (Remote Weapon Station ou RWS) qui équiperont les Boxer acquis par l'armée britannique dans le cadre du programme Mechanized Infantry Vehicle (MIV). Les RWS de la famille Protector ont été fabriqués à plus de 20.000 exemplaires et sont en service dans 23 pays différents.Ces équipements sont en service sur les véhicules britanniques depuis 2008 et ce nouveau contrat est le septième signé par Konsberg au Royaume Uni.  On ne connait pas le nombre d'équipements concernés par ce contrat, d'une valeur de 1030 millions de couronnes norvégiennes, soit un peu plus de 97 millions d'euros. Au-delà de ce contrat, Kongsberg continue de développer des équipements compatibles avec le Boxer comme la tourelle RT60 récemment montée sur le blindé. La RWS Protector RS4 adoptée par les Britanniques peut recevoir des armements de petit et moyen calibres y compris des missiles antichars ; elle a été également choisie par le Canada pour l'équipement de ses futurs Armored Combat Support Vehicles.  

Depuis plusieurs années Kongsberg développe une gamme de tourelles et tourelleaux  pouvant recevoir de nombreux armements et adaptables sur tous les types de porteurs. En France les équipements Kongsberg ont été montés sur les VAB et les camions Carapace du Service des Essences des Armées. 

mardi 22 décembre 2020

UNE ANNEE DE PREMIERES POUR BAE SYSTEMS

Une vidéo de BAE Systems mise en ligne présente un certain nombre de réalisations du groupe industriel britannique, très largement représenté aux États-Unis. Au delà des images proposées, le spectateur peut mesurer le part prise par la société dans l'équipement des forces armées américaines, en  voyant défiler un certain nombre d'engins majeurs. Tous les véhicules présentés ont fait l'objet d'une première au cours de l'année écoulée.

Le M109 A7, dernière déclinaison de l'obusier de 155mm qui entrera en production à pleine cadence à partir de janvier 2021. 

Le Bradley A4 dernière évolution du VCI quadragénaire dont le remplacement "continue de durer". Les premiers exemplaires de cet engin ont été livrés à l'armée américaine en avril.  

L'Armored Multi Purpose Vehicle, remplaçant du M113 dont les livraisons ont débuté au mois d'aout après un décalage lié à la situation sanitaire. 

L'Amphibious Assault Vehicle (AAV A1SU) qui vit les derniers instants de sa carrière opérationnelle, débutée en 1972 sous le nom de LVTP7. Il est en cours de remplacement par une autre production de BAE Systems, l'Amphibious Combat Vehicle, dont les premiers exemplaires ont été livrés au cours du dernier trimestre et qui est produit à pleine cadence depuis le début du mois.

Le dernier message délivré est un peu subliminal, en annonçant le triplement du nombre d'engins produits depuis 2019, BAE Systems confirme l'existence de capacités de production parfaitement dimensionnés. Il s'agit en quelque sorte d'occuper le terrain et de montrer une certaine "légitimité" au sein de l'armée américaine. BAE Systems est candidat au programme Mobile Protected Firepower mais n'a pas encore rendu publique ses intentions pour le programme OMFV.

MOTEURS EN DEVELOPPEMENT !

La recherche d'une motorisation pour le char Altay semble être au centre des préoccupations des industriels de défense turcs qui explorent plusieurs solutions étrangères mais aussi nationales. Dans ce dernier domaine, deux projets de développement menés par BMC semblent en cours pour équiper les engins turcs. Le premier serait un moteur V8 turbo diesel développant entre 900 et 1000cv refroidi par eau et associé à une transmission intégrant les fonctions de direction et de freinage. Ce moteur serait destiné à des engins blindés d'un poids maximum de 40 tonnes. Le second qui serait plus particulièrement destiné au char Altay serait un V12 turbo diesel développant 1500 cv associé à une transmission automatique intégrant les fonctions de direction de freinage. Pour le premier le couple annoncé serait de 2700Nm et pour le second de 4500Nm. A titre de comparaison, le moteur MTU développe 1500cv pour un couple de 4700Nm, le Leclerc développant également 1500cv pour un couple de 4850Nm. Les tests et opérations de recette de ces moteurs seront effectués au sein d'une infrastructure dédiée qui serait ensuite transférée à la Présidence des industries de défense turques, ou SSB à l'issue de ce projet. Le développement de ces projets correspond aux propos du président du SSB, Prof. Dr. Ismail Demir qui déclarait en mai 2020, disposer d'un plan B et même d'un plan C pour la motorisation du char et confirmait que le but était de disposer d'une solution nationale, pour laquelle des études étaient en cours, les projets de moteurs étant en train de "sortir doucement" des différents motoristes. On peut imaginer que le plan B était une coopération sud-coréenne et que le plan C était constitué par le développement d'un moteur "made in Turkey". Le premier moteur évoqué pourrait être utilisé pour la motorisation du Tulpar, actuellement motorisé par un moteur Scania, marque du groupe allemand Volkswagen, que le Berlin a certainement inclus dans la liste de composants non exportables. 

Les mois qui viennent devraient permettre d'affiner l'information relative à la motorisation du char Altay, dont la production en série se heurte toujours à l'absence de composants critiques. Cette impossibilité vient contrarier le désir d'autonomie de l'industrie de défense turque, partie intégrante de la politique nationaliste en vigueur. Sur un plan purement technique, la possible relance de la fabrication du char Altay permettrait au moins d'envisager une date pour sa mise en service, ce qui n'est toujours pas défini aujourd'hui.

DES VEHICULES TURCS POUR LA HONGRIE

La Hongrie a annoncé hier avoir reçu les premiers exemplaires des 40 véhicules 4x4 Gidran commandés en début d'année. Le Gidran dérivé de l'Ejder Yalcin fabriqué par la société turque Nurol Makina, est équipé d'un tourelleau téléopéré stabilisé fabriqué par Aselsan pouvant recevoir une mitrailleuse ou un lance-grenades automatique de 40mm. L'Ejder Yalcin est une plateforme modulaire qui peut être déclinée en différentes versions et peut embarquer jusqu'à 11 combattants. Il est exporté depuis 2017 dans plusieurs pays dont l’Ouzbékistan, le Sénégal, le Qatar et le sud Soudan.

lundi 21 décembre 2020

UN GENERAL LEGENDAIRE

Il y a 75 ans disparaissait à la suite d'un accident de voiture l'un des généraux les plus emblématiques de l'armée américaine, le général Georges Smith Patton. Après un premier engagement en 1916 au Mexique, Patton combat en France au sein du corps blindé américain déployé en France à partir de 1917. Pendant la seconde guerre mondiale, il commandera successivement la 2ème Division blindée, le 2ème Corps d'Armée, la 7ème Armée et la 3ème Armée qu'il rejoint en juillet 1944 pour participer à la bataille de Normandie avant de traverser notre pays et de participer à la Bataille des Ardennes. Réputé pour ses discours et ses propos plutôt directs, Patton est également un précurseur et un ardent défenseur du combat mécanisé. Popularisé par le film éponyme, Patton demeure un personnage légendaire de l'arme blindée américaine qui séjourna à Saumur en 1912-1913. Le Général Patton est enterré, conformément à ses souhaits au milieu de ses hommes au cimetière américain de Ham au Grand-Duché du Luxembourg.

LA POLOGNE RECOIT LE PREMIER SYSTEME PILICA

La Pologne vient de recevoir le premier exemplaire du système de défense antiaérienne Pilica. Le système est composé de six unités de tir, une station de commandement, une station radar et deux véhicules cargos pour les munitions. L'ensemble de ces composants est monté sur des camions tracteurs d'artillerie. Les unités de tir sont équipées d'un affut double de 23mm couplés à deux lanceurs pour missiles antiaériens GROM/PIORUN. Ces armements sont associés à une caméra thermique et un télémètre laser.  le système peut opérer de façon autonome ou s'intégrer dans un dispositif de défense aérienne "multicouches" au sein duquel le Pilica peut assurer la défense antiaérienne à courte portée ou SHORAD (Short Range Air Defense). Six systèmes complets ont été commandés par l'armée polonaise. Basé sur des technologies éprouvées en termes d'armement et de conduite de tir, ce système permet à l'armée polonaise de disposer dans des délais assez courts (contrat notifié en 2016 pour des livraisons initialement prévues en 2018) d'un système fiable et efficace. La France ne pourrait-elle pas envisager le développement d'un montage similaire (canons de 25mm et missiles Mistral) pour permettre à l'armée de terre de disposer rapidement d'un système efficace contre la menace représentée par les drones et autres munitions vagabondes. 

LE PATRIA AMV-XP TESTE PAR LE JAPON

Des véhicules AMVXP 8x8 ont été expédiés au Japon pour y subir des tests dans le cadre du projet Next Wheeled Armored Vehicle mené par les forces terrestres locales. Le véhicule finlandais qui a été sélectionné pour ce projet pourrait être opposé au LAV 6.0 de General Dynamics et à un engin local développé par Mitsubishi qui entre dans une phase d'évaluation des engins retenus. Pour ce faire, Patria devrait remettre dans les prochains jours aux autorités japonaises les véhicules prévus pour les tests, le soutien technique de ces engins restant assuré par Patria. A l'issue de cette phase de tests, le ministère de la défense japonais procédera à une évaluation des engins retenus. Selon Patria, l'AMVXP 8x8 répond parfaitement aux besoins exprimés par les Japonais grâce à ses performances dans le domaine de la mobilité, de la protection, de la fiabilité et de la modularité. L'AMVXP peut être considéré comme un succès pour la firme finlandaise avec plus de 1600 exemplaires vendus dans le monde dans de multiples versions. L'AMVXP sert de base à de nombreux engins dont le KTO Rosomak polonais, le badger sud-africain et reste en compétition dans l'appel d'offres bulgare pour l'acquisition d'un nouveau véhicule de combat d'infanterie à roues.

dimanche 20 décembre 2020

PETITES NOUVELLES DU LEOPARD 2

L'intégration d'un système de protection active (Active Protection System ou APS) sur le Leopard 2 a été confirmée même si aucune photo du montage n'a encore été diffusée. Les tests menés depuis dix mois ont permis après avoir évalué les différents systèmes, de retenir le système Trophy développé et produit par la société israélienne Rafael. Ce système "combat proven" est intégré sur le Merkava IV, la tourelle téléopérée Samson Mk2 et a été choisi par l'armée américaine pour équiper les chars M1 Abrams, comme on a pu le voir en juillet dernier sur les chars déployés en Pologne par la 1ère Division Blindée américaine. L'intégration de ce système APS sur le Leopard 2 s'inscrit dans la préparation de la Very High Readiness Joint Task Force de l'Otan dont l'Allemagne doit assurer le leadership en 2023, la livraison des premiers chars équipés étant prévue en 2022.

Par ailleurs, il semble de plus en plus probable que le Leopard 2 connaisse une nouvelle évolution avant l'arrivée du Main Ground Combat System au milieu des années 2030. Ce "Leopard 8" dont on ne sait encore rien pourrait recevoir de nombreuses modifications dont le canon de 130mm aperçu il y a quelques mois. Rheinmetall a indiqué à plusieurs reprises que cet armement pourrait être proposé pour la revalorisation des Leopards 2 en service ou être intégré sur d'autres plateformes.

UN NOUVEAU CONTRAT POUR GENERAL DYNAMICS LAND SYSTEMS

Les États-Unis continuent de développer et de moderniser à un rythme assez soutenu leur composante blindée comme le montre le dernier contrat attribué à General Dynamics Land System (GDLS). D'une valeur de 4,6 milliards de dollars, ce contrat-cadre prévoit la production de chars M1 Abrams au standard A2 SEPV3, dernier standard à être entré en service au sein de l'armée américaine. Les lieux de production et les quantités d'engins à produire seront précisés par les différentes commandes prévues dans ce contrat dont la date finale d'exécution devrait être juin 2028. Le M1A2 SEP V3 ou M1A2C est la dernière version du char dont les premiers exemplaire furent admis au service au début des années 80. Avec ce contrat, l'armée américain permet à l'industriel américain de sécuriser des commandes et d'établir un plan de charge des différents sites, lui assurant une meilleure visibilité pour la production des futurs engins de la société, si celle-ci remportait les marchés en cours ou à venir, MPF et OMFV. 

MADE IN YEMEN !

Après en avoir dévoilé un prototype l'année dernière, le Ministre de l'Intérieur du Gouvernement de Salut National à dévoilé à Sanaa le nouveau véhicule blindé destiné à équiper les unités houthies. Selon le ministre, le "Baas-1" est le premier véhicule entièrement développé et produit au Yémen sans que l'on sache si cette "réussite" a été possible grâce à une éventuelle coopération technique avec un ou plusieurs pays. Le nombre de véhicules devant entrer en service n'a pas été précisé pas plus que les performances du Baas-1, dont la production répond à une directives des responsables du mouvement houthi. La présentation de ce véhicule à l'aspect assez "réglementaire" rompt quelque peu avec les habituels bricolages dont le pays a le secret. La production d'un tel véhicule pourrait constituer une sorte de tournant dans le conflit qui secoue le Yémen depuis 2014. 

samedi 19 décembre 2020

ESSAIS TOUS AZIMUTHS EN RUSSIE

La modernisation des forces blindées russes à laquelle nous assistons depuis quelques années se traduit par la mise en service de nouveaux engins, chars ou VCI  mais aussi par des expérimentations destinées à accroitre les capacités des unités blindées. Cette politique de modernisation à destination de l'armée russe n'est cependant pas dénuée d'arrières pensées commerciales, auprès des clients traditionnels ou plus inattendus. Les essais médiatisés de ces derniers jours permettent de voir des engins intéressants sur lesquels de nombreux pays "planchent".

vendredi 18 décembre 2020

CONTRAT CADRE POUR LA FOURNITURE DE MUNITIONS

Rheinmetall vient de se voir attribuer un contrat cadre d'une valeur globale de 556 millions d'euros pour la fourniture de munitions destinées aux chars de la Bundeswehr. Ce contrat-cadre prévoit la livraison de 203000 obus de 120mm jusqu'à 2028 dont la première tranche est constituée par 15000 obus DM88 dont la livraison devra être effectuée avant la fin de l'année en cours, pour une valeur de 26 millions d'euros. Les munitions concernées par ce contrat-cadre sont le type DM11, munition polyvalente explosant à l'impact (avec ou sans retard), le type DM98 obus d'entrainement à portée réduite et le type DM88 munition sous calibrée, version d'entrainement de la munition APSFSDS DM63.



PRESENTATION DES CENTAURO B1 JORDANIENS

Les Centauro B1 reçus par la Jordanie l'année dernière modernisés par l'entreprise espagnole SDLE ont effectué une présentation aux plus hautes autorités du pays et aux différents organismes militaires impliqués dans cette modernisation comme le Royal Maintenance Corps et la Royal Armour School. Le marche confié à SDLE en dépit de la candidature d'Oto Melara concepteur du blindé a permis d'intégrer de nouvelles optiques et de nouvelles caméras thermiques. L'armée jordanienne a reçu 141 Centauro, les premiers exemplaires devraient entrer en service dans les prochains mois au sein de l'armée royale jordanienne. Le Royaume hachémite a reçu il y a quelques semaines des chars Leclerc en provenance des Émirats Arabes Unis. La modernisation de ces engins si elle devait avoir lieu pourrait échapper aux entreprises françaises comme celle du Centauro a échappé à Oto Melara. Il est important de dégager des synergies et de développer des propositions adaptées aux différents utilisateurs, sous peine de voir ces opérations réalisées par d'autres pays. 

L'ESPAGNE APPROUVE LE FINANCEMENT 2020 DU PROGRAMME DRAGON

Le Conseil des Ministres espagnol a approuvé ce mardi le financement du programme Dragon à hauteur de 50 millions. Ce contrat signé entre le Ministère de l'Industrie et du Commerce et l'entreprise Tess Defense permettra de débuter les travaux d'infrastructures sur les futurs sites de production et de réaliser les approvisionnements initiaux en fournitures et pièces de rechange. Le programme Dragon a été officialisé en aout dernier par la signature d'un contrat cadre entre le Ministère de la Défense et l'entreprise Tess Défense, prévoyant la production et la livraison de 348 VCR Dragon. Tess Défense regroupe les sociétés impliquées dans le programme à savoir Santa Barbara Sistemas, Indra, Sapa et Escribano. On ignore toujours quelle tourelle sera adoptée pour les versions devant recevoir cet équipement.

LA BELGIQUE DEVRAIT RECEVOIR SES PREMIERS PANDUR MODIFIES EN 2021

Dans le cadre d'un programme d'amélioration à mi-vie les Pandur belge vont bénéficier d'une protection passive améliorée qui devrait permettre aux engins en service de conserver un niveau de protection compatible avec les menaces actuelles et futures. Les autres modifications apportées à ces engins concernent la mobilité avec la mise en place d'un nouveau groupe motopropulseur, la protection avec l'intégration de kits de blindage produits par Ruag et la puissance de feu avec le montage d'une Remote Weapon Station (RWS) produite par FN-Herstal. La Belgique possède 36 Pandur en version reconnaissance, 10 véhicules Pandur ambulance et 4 véhicules Pandur dédiés à la maintenance. Le premiers véhicule doté des nouvelles protections et du nouvel armement devrait arriver en Belgique au cours du premier trimestre 2021. Cette modernisation permettra également d'installer les équipements ISR produits par Thales, nécessaires à l'intégration des Pandur dans le programme CaMo et à l'interopérabilité avec les Jaguar et Griffon.

jeudi 17 décembre 2020

DERNIER COMBAT D'UN VETERAN

Soixante-quinze ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, on peut toujours voir des T-34 en action. Cela se passe au Yémen dans la province de Ed Dali où les combattants utilisent encore ce char. Le combat filmé se déroule dans une région montagneuse du pays où s'affrontent les rebelles houthis et les forces gouvernementales soutenues par une coalition arabe. Entré en service en 1940 au sein de l'Armée Rouge, le T-34 a été produit à 60.000 exemplaires durant les années de guerre, et adopté par de nombreuses armées dans le monde. Il a également employé par de nombreux groupes et factions engagés dans des conflits "insurrectionnels" démontrant ainsi sa grande simplicité et sa facilité d'emploi. Dans la vidéo, le T-34 est visible à partir de 2'40''.

NOUVELLES DE L'INDUSTRY DAYS DU PROGRAMME OMFV

Deux jours après la publication d'une Request For Proposal se sont déroulés (en mode virtuel) les "Industry Days" du programme OMFV. Ces rencontres ont permis de préciser un certain nombre d'attendus dans la définition du remplaçant du Bradley. Les industriels présents n'ont bien sur, annoncé ou dévoilé aucune réponse aux exigences formulées dont certaines ont vu leur importance confirmée tandis que d'autres ont suscité une grande curiosité. Le programme OMFV n'a jusqu'à ce jour enregistré qu'une seule candidature, celle de RheinMetall associé à Raytheon Technologies et Textron.

UNE NOUVELLE EVOLUTION DU SYSTEME SKYRANGER DE RHEINMETALL

Rheinmetall a présenté une nouvelle version de son système de défense antiaérienne SkyRanger. Cette évolution permet d'intégrer dans une même tourelle un canon de 30mmx173, un radar AESA (Active Electronically Scanned Array), 2 missiles sol-air courte portée (Stinger, HVM, RBS 70,...), un scanner infrarouge et un système de suivi d'objectif stabilisé. Le canon de 30mm alimenté par 250 obus emportés en tourelle a une cadence de tir de 1200 coups / minute et un pointage en site maximum de 85°. Cette tourelle d'un poids avoisinant les 2,5 tonnes est compatible avec la majorité des véhicules de combat en service chenillés ou à roues. Le précédent développement du système SkyRanger est basé sur un canon Oerlikon de 35mm, ne posséde aucune capacité missile et ne dispose que de senseurs électro-optiques pour le suivi des objectifs, dont une caméra passive infrarouge, à l'exclusion de tout moyen radar.

HANWHA MET LE PIED AUX ETATS-UNIS

La firme sud -coréenne a annoncé avoir signé avec l'armée américaine un accord de recherche et de développement de nouvelles technologies de défense. Cet accord baptisé CRADA (Cooperative Research and Development Agreement) signé la semaine dernière, premier du genre pour une société coréenne a été qualifié d'opportunité historique et excitante par le Directeur des Opérations Défense d'Hanwha aux États-Unis, Bernard Champoux ancien commandant en chef de la 8ème Armée américaine. L'accord permettra un échange de ressources, d'expertise et d'éléments de propriété intellectuelle entre Hanwha et le DEVCOM AC (Development Command Armament Center). 
Entrée plutôt discrète pour Hanwha dans le paysage de la défense américaine qui va permettre à la société coréenne de démontrer ses capacités. Démonstration qui pourrait s'avérer utile pour de futures candidatures d'Hanwha pour de futurs programmes américains.

mercredi 16 décembre 2020

CLIN D'OEIL LECLERC

Brume, train, sable, prépa ops, zone urbaine, autant de termes qui semblent sans rapport ! Et pourtant ces mots ont tous un dénominateur commun, le Leclerc avec lequel les équipages continuent de s'entrainer sur tous les terrains et dans toutes les conditions grâce aux remarquables facultés d'adaptation du char. Dans les brumes champenoises où les chars du S/GTIA Lynx ont retrouvé leur stationnement après plusieurs semaines en Lituanie, avec des images toujours spectaculaires du Dépanneur Char Leclerc (DCL) embarqué sur le train en compagnie des autres chars du détachement. Non loin de là quelques jours avant d'autres chars ont fait parler la poudre à Suippes au cours de séquences de tir canon, domaine d'excellence du char et raison d'être des tankistes. Prépa ops toujours et coopération interarmes de rigueur pour le passage des unités blindées dans les centres d'entrainement, CENTAC et CENZUB. Une note d'exotisme avec une campagne de tir dans l'immensité émirienne ! De belles photos, assurément de bons moments (quelques galères aussi, cela fait partie de la vie de tankiste) pour les équipages. Qu'ils soient du 501ème Rgt de Chars de Combat, du 1er Rgt de Chasseurs, du 12ème Rgt de Cuirassiers, du 5ème Rgt de Dragons ou du 5ème Rgt de Cuirassiers ils nous rappellent que le char est un instrument de puissance capable de porter le feu et le combat sur tous les terrains.  
Blablachars est heureux de partager avec vous quelques cartes postales de ces instants ! 

UNE SURPRISE PEUT ELLE EN CACHER UNE AUTRE ?

Alors que la nouvelle gouvernance de KNDS vient juste d'être annoncée, l'industrie de défense allemande est à nouveau sous les feux de l'actualité avec l'annonce d'une possible commande en provenance de Doha. Cette commande porterait sur des véhicules Boxer, des PzH 2000 et des Dingos, qui viendraient s'ajouter aux 62 chars Leopards 2A7 et 24 PzH 2000 déjà détenus par l'émirat et que l'on peut voir évoluer dans une récente vidéo de l'armée qatarie. Même si l'on ignore encore les modalités exactes de ce potentiel succès allemand, son annonce confirme le dynamisme des entreprises d'outre-Rhin pour imposer leurs produits. 

LE MPF DE BAE EN RETARD POUR CAUSE DE COVID

Alors que General Dynamics a déjà livré un des deux exemplaires de son Mobile Protected Fire (MPF) à Fort Bragg, son rival BAE accuse un certain retard en raison de la pandémie de CoViD 19. Ce retard vient s'ajouter à celui pris il y a quelques mois par le programme Armoured Multi Purpose Vehicle qui avait également rencontré des problèmes de contrôle qualité. Alors que BAE a déjà emporté le marché de fourniture des AMPV, le retard pris dans la production des premiers exemplaires du MPF risquent d'avoir un impact sur l'avenir du projet de BAE, qui reste en compétition avec General Dynamics pour ce programme. Les engins produits par les deux concurrents doivent être remis avant le 4 janvier à la 82ème Division Aéroportée en vue d'y être testés et évalués par les équipages de cette unité jusqu'au mois de juin. Le vainqueur de cette compétition dont le contrat de production devrait être notifié dans la seconde moitié de 2022 prévoit la livraison de 504 chars légers destinés à accompagner les unités aéroportées et d'infanterie légère dont le déploiement ne permet pas l'engagement des M1 Abrams. BAE Systems a assuré que ses engins seraient à Fort Bragg à la date fixée, à savoir le 4 janvier. 

mardi 15 décembre 2020

LA TOURELLE RT 60 DE KONGSBERG

On a pu découvrir il y a quelques jours un cliché de ce qui semble être une nouvelle tourelle du fabricant norvégien Kongsberg. La RT60 s'inscrit dans la gamme des tourelles téléopérées Protector développées et modernisées au fil des années. La RT60 est ici présentée avec un lanceur double pour missiles antichars (Spike, Javelin, MMP,...), une Remote Weapon Station armée d'une mitrailleuse de 12.7mm et un canon de 30mm. Ce dernier est le canon Bushmaster XM 813, dérivé du Mk44S  adopté pour la modernisation des Strykers et proposé pour le remplacement des canons Bushmaster M242 de 25mm équipant les Bradleys. Cette tourelle pourrait accueillir le canon Bushmaster XM 913 en cours de développement par Northrop Grumann dans le cadre du programme Advanced Lethality and Accuracy System for Medium Caliber (ALAS-MC) de l'armée américaine. 

LIVRAISON EN VUE POUR LES M1117 COLOMBIENS

La Colombie a relancé le processus d'acquisition de plus de 140 véhicules M1117 4x4 AFV produits par Textron Marine & Land Systems. La Colombie avait signé il y a quelques temps la "Letter of Offer and Acceptance" avant que le processus d'acquisition ne soit interrompu pour des raison encore inconnues, alors que les premières livraisons auraient du avoir lieu ce mois. Avec la reprise du processus, la cavalerie colombienne devrait recevoir ses premiers engins au cours du premier trimestre 2021. La majorité de ces véhicules proviennent de la Police Militaire américaine, leur état général pourrait nécessiter des investissements en vue de parvenir à faire fonctionner l'ensemble du parc. La Colombie possède déjà 69 véhicules de ce type dont deux exemplaires auraient été perdus dans des actions de combat. On ne possède aucune information sur l'armement de ces véhicules qui pourraient recevoir une tourelle légère de 25mm (CPWS 25 de John Cockerill Defense) ou une Remote Weapons Station, ces deux types d'équipement apporteraient une puissance de feu non négligeable aux unités de cavalerie engagées dans des actions de contre insurrection.

lundi 14 décembre 2020

AVIS DE TEMPETE SUR LA DTO DES MATERIELS ALLEMANDS

La Bundeswehr s'attend à une année difficile en termes de préparation opérationnelle pou ses unités blindées. L'origine de ces difficultés serait une disponibilité technique fortement dégradée par les opérations de modernisation conduite sur le parc de Leopards 2 pour laquelle l'armée allemande envisage même un manque, selon un rapport confidentiel d'octobre dernier. Selon ce document la modernisation des Leopards devrait générer des tensions sur le parc existant jusqu'au troisième trimestre 2021 et entrainer une sursollicitation des engins en service, avec une augmentation prévisible des couts de maintenance. 

KNDS PASSE SOUS DIRECTION ALLEMANDE !

Ce que beaucoup d'observateurs pressentaient depuis quelques semaines est finalement arrivé avec la prise de contrôle allemande sur Krauss-Maffei Nexter Defense Systems (KNDS), l'alliance jusque là franco-allemande entre Krauss-Maffei Wegmann (KMW) et Nexter. Frank Haun sera désormais seul maître à bord en qualité de Chief Executive Officer (CEO) et membre du conseil d'administration qui sera présidé par un Français dont on ne connait pas encore le nom. Directeur général de KMW, F.Haun, CEO de KMW depuis 2006 a conduit le rapprochement des deux groupes avant d'assurer la co-direction de KNDS. Il avait déclaré dès 2017 dans un entretien  à un journal européen qu'il existait aujourd'hui trop d'industriels produisant trop de systèmes dans de trop nombreux pays européens, les rendant inévitablement trop chers. Toujours selon F. Haun, La rationalisation de cet appareil de production devra être accompagnée d'une refonte des systèmes d'acquisition des forces armées des états-membres basée sur une gestion harmonisée des besoins et des demandes et des cycles d'achat. Comment interpréter ce que M. Cabirol qualifie de "prise de pouvoir des Allemands dans KNDS" et quel avenir envisage le nouveau CEO pour l'industrie de défense terrestre française et les programmes nationaux ?

BARKHANE RANGE SES CHENILLES !

L'opération Barkhane qui vit au rythme des saisons a dit au revoir à sa composante chenillée en même temps que finissait la saison des pluie ! Le départ des 15 Véhicules Haute Mobilité déployés à GOSSI sonne comme la reconnaissance de l'efficacité de la chenille sur des terrains difficiles comme peuvent l'être les pistes africaines en saison de pluies. Ce départ sonne également comme la traduction du refus par certains de voir des chenilles en opérations extérieures, sauf pour y tenir un rôle de supplétif afin de pallier aux insuffisances des matériels en place, dont les qualités techniques ne sont d'ailleurs pas remises en cause. Une fois de plus dans l'armée française, la roue est imposée plus qu'elle ne s'impose, que ce soit en Afrique ou ailleurs ! Mais ce départ est aussi l'occasion d'adresser un grand bravo et toutes nos pensées aux logisticiens du GTDLOG Mayence qui ont permis la réalisation de cette opération.

UN ALTAY HYBRIDE , INFO OU INTOX ?

De nombreuses sources turques et étrangères ont évoqué ces derniers jours l'existence d'un prototype hybride composé de la tourelle du char Altay montée sur un châssis de Léopard. Si un tel montage était avéré (ce qui n'est pas encore le cas) il permettrait au programme Altay de sortir de l'impasse dans laquelle il se trouve. Le blocage probable par l'Allemagne du transfert de composants allemands de la Corée du Sud vers la Turquie, pourrait empêcher toute coopération technique entre Ankara et Séoul. Dans cette perspective, il ne serait pas incohérent d'assister au développement d'une solution nationale pour le char Altay en utilisant les ressources disponibles dans le pays. Pour mémoire la Turquie a acquis 298 Leopards 2A4 d'occasion, dont elle a débuté la modernisation après en avoir perdu plusieurs en Syrie. Si ce montage devait être confirmé, nous ne devrions pas tarder à le découvrir, nous serons alors si cette Altay hybride est une info ou une intox.

dimanche 13 décembre 2020

NOUVEL OBUSIER LEGER CHINOIS

La télévision chinoise a annoncé la récente mise en service au sein de l'Armée Populaire de Libération (APL) d'un nouveau véhicule d'assaut réalisé sur une base d'obusier automoteur, qui aurait reçu la dénomination de PLCL-171. Basé sur un châssis CTL 181A 6x6 de Dongfeng Mengshi, le véhicule semble plus mobile et plus agile qu'un obusier classique et capable d'opérer sur des terrains plus difficiles. C'est au cours d'un exercice de tir d'une brigade légère inter armes attachée au 72ème Groupe d'Armée que le PCL-171 a été aperçu au milieu d'autres nouveaux équipements. D'un calibre de 122mm le PCL-171 pourrait payer sa légèreté par une précision et une portée moindre que ses homologues plus lourds comme le PCL-161 (calibre 122mm) et PCL-181 (calibre 155mm). Cet engin qui complète les équipements déjà en dotation, devrait équiper des brigades plus légères et plus mobiles capables de combattre et de se déplacer rapidement sur une grande variété de terrains dont les plateaux himalayens.

TESTS EN OMAN

On en sait un peu plus sur les tests conduits en Oman en 2018 par le char sud coréen K2. Ces tests ont mis aux prises les trois chars sélectionnés par le Sultanat pour remplacer ses Challenger 2E. Durant un mois les chars auraient eu à parcourir 600 km dans le désert omanais et effectuer des tirs réels. La décision d'achat de Mascate a été reportée à une date inconnue, sans que l'on sache si ce contrat de plus de 2 milliards de dollars sera réellement signé en raison des conséquences budgétaires de la pandémie de CoViD19. La compétition est désormais close depuis un peu plus de deux ans et il n'existe aucune indication sur le char retenu par les forces omanaises, même si le K2 fait figure de favori grâce aux capacités démontrées durant cette évaluation.  

samedi 12 décembre 2020

40MM DE PEDAGOGIE PAR NEXTER

Le canon de 40mm à munitions télescopées ou Cased Telescoped Ammunition constituera l'armement principal du Jaguar français et de l'Ajax britannique. Pour démontrer son efficacité, une planche produite par Nexter présente une comparaison entre des armes de différents calibres, à savoir 40,30 et 25mm. La comparaison repose sur un scénario d'engagement type, face à un adversaire défini pour lequel l'efficacité des armes est exprimée en chiffres. 

vendredi 11 décembre 2020

PROPOSITION UKRAINIENNE POUR LA MODERNISATION DES M60A3 BRESILIENS

Le Brésil qui compte encore un peu moins d'une centaine de chars M60A3, pourrait compter sur les services de la société ukrainienne Kharkiv Malyshev Plant pour les moderniser et prolonger leur durée de vie opérationnelle. En s'appuyant sur les travaux réalisés en 2014 par le Kharkov Machine-Building Design Bureau, la société ukrainienne a revisité le char américain. La proposition ukrainienne vise à remplacer la tourelle existante par une tourelle de T-84 Yatagan armée d'un canon de 120 mm et le  moteur d'origine Continental AVDS-1790-2 par un moteur ukrainien 6TD6. La protection du char serait également améliorée par un système de protection active ZASLON développé par la société Microtek ainsi que le système électro-optique VARTA, déclinaison ukrainienne du système SHTORA russe, en service sur de nombreux engins, comme le T-90 et le T-84 ukrainien. Cette proposition a été présentée à une délégation brésilienne dont on ne connait pas les réactions. 

35MM CHINOIS

Le canon de 35mm chinois déjà monté sur le système de défense antiaérienne Type 09, en service dans les divisions d'infanterie mécanisée de l'Armée Populaire de Libération est l'objet de nouvelles adaptations. Le premier montage est réalisé sous la forme d'un affut double installé sur un châssis de camion (affichant un air de ressemblance avec certains véhicules allemands). Ce montage semble dépourvu de tout moyen d'acquisition ou de poursuite à l'exception d'une optique installée en superstructure. Son utilisation en mode antiaérienne reste donc peu probable ou uniquement sur des cibles proches et visibles comme des drones ou des "munitions vagabondes". En revanche une utilisation en tir direct contre des objectifs terrestres reste tout à fait envisageable, en dépit d'une faible protection de l'ensemble. Ce montage "bon marché" pourrait également être proposé à l'exportation. 

Le second montage semble plus élaboré et présente toutes les caractéristiques d'un système SHORAD (Short Air Defense) combinant la capacité missile sol-air provenant sans doute du système TY-90 produit par la firme chinoise Tian Yan avec une capacité canon basée sur un canon de 35mm. L'ensemble est équipé de moyens d'acquisition et de poursuite. Le châssis de cet engin pourrait être une version modifiée du ZBL-09, produit par Norinco. Dans les deux cas ce canon semble être le canon Oerlikon GDF importé par la Chine en 1987 et produit sous licence sous le nom de Type 90. 

Ces deux systèmes qui partagent partiellement le même armement ne semblent pas répondre aux mêmes objectifs mais démontrent les efforts fournis par la Chine pour développer des systèmes antiaériens efficaces.

jeudi 10 décembre 2020

DES BVP-M2 SKCZ BIENTOT ASSEMBLES EN IRAK ?

Selon des informations en provenance d’Irak, le pays pourrait prochainement disposer d'un site capable de produire ou moderniser des blindés comme le BVP M-2 SKCZ, dont les premiers exemplaires auraient déjà été assemblés en 2019. Le BVP-2 SKCZ également connu sous le nom de Shakal (Chacal) a été développé par une Joint Venture tchèque et slovaque à partir du BVP2, version produite sous licence en Tchécoslovaquie du BMP2 russe. Le BVP M2 SKCZ présenté en 2013 est équipé d'une tourelle stabilisée, armée d'un canon de 30mm et pouvant recevoir des missiles antichars de différents types. L'optronique et la protection ont également fait l'objet de nombreuses modifications avec l'intégration de viseurs thermiques, d'un détecteur d'alerte laser, la suppression des tapes de tir fantassins et celle des réservoirs de carburant dans les portes arrières. Bien que cela ne soit pas confirmé, cette nouvelle infrastructure irakienne pourrait également assembler des versions modernisées par l'Ukraine des T-72 ou des T-55, en service dans l'armée irakienne.