Pages

vendredi 7 juin 2024

DES CENTAURE SUR LE CAILLOU

Après leur livraison en octobre 2022, les Centaure de la Gendarmerie Nationale ont connu leur premier déploiement en juillet dernier, ont été vus dans le Périgord, avant de se retrouver dans le même bateau que leur cousin (éloigné) de l'armée de terre. C'est après un long voyage à bord d'un An-124 que quatre de ces engins ont posé leurs roues sur le Caillou, pour venir renforcer le dispositif de rétablissement de l'ordre. Ils retrouvent en Nouvelle-Calédonie leurs prédécesseurs, les antiques mais encore fringants VBRG (Véhicule Blindé à Roues Gendarmerie) ainsi qu'une poignée de VAB (Véhicule de l'Avant Blindé) presque aussi âgés, héritage de l'engagement des POMLT (Police Operational Mentoring and Liaison Team) armés par la Gendarmerie Nationale en Afghanistan. La diversité de ces véhicules et l'âge de certains ne doit pas nous faire oublier que comme tous les engins, ils sont servis par des équipages, auxquels Blablachars exprime tout son soutien, ainsi qu'à l'ensemble des personnels engagés dans cette difficile mission. 

 

Embarquement pour Nouméa

Déploiement nocturne


En convoi quelque part sur le Caillou

 

35 commentaires:

  1. la gendarmerie sur le caillou a reçu des petits véhicules blindés fait par techmann sur une base nissan?
    L'arrivée des centaures devrait calmer le jeux sur place, il serait bon que ce genre de véhicules soient prépositionnés dans toutes les zones chaudes , je voudrai bien savoir le prix d'un centaure versus le prix de transport entre la métropole et le caillou???

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A quatre ?
      Ils n'ont pas forcément de don d'ubiquité non plus.

      Mais en effet, si nos quelques forces restantes étaient au moins équipées convenablement, rien que cela déjà, dans nos DOM-TOM non défendus, et ailleurs (Il n'y aurait pas besoin de trimballer, à l'autre bout de la planète en l'occurrence, le très peu qui nous reste.)...
      Voire même, soyons carrément fou, un peu de pré-positionnements, en cas de souci... 😲

      Supprimer
    2. Un lecteur quotidien8 juin 2024 à 16:32

      Prix du centaure : 800 000 € https://www.20minutes.fr/societe/4058694-20231020-polyvalent-ultramoderne-voici-centaure-nouveau-vehicule-blinde-gendarmerie

      Supprimer
    3. Cela est relativement couteux, la très petite série (Echantillons échantillons...) y est certainement pour quelques chose (La seule R&D y prend sans doute une part majeure (Je dirais entre un tiers et la moitié du prix unitaire de ces 90 "exemplaires".). Ca en devient même presque de l'artisanat à ce niveau là.

      Là aussi, n'y aurait-il pas été possible de concevoir une série de véhicules commune de ce type, remplaçant véritablement le VAB et équipant en nombre suffisant la gendarmerie ?

      Supprimer
    4. À 3 millions d'euros le transport de 6 CENTAURE en AN124 pour Nouméa, c'est paz mal non plus !
      https://lessor.org/operationnel/au-moins-trois-millions-deuros-pour-le-transport-d

      Supprimer
  2. Bonjour.
    petite rectification: il s'agit d'un Antonov 124 et non d'un Antonov 225 dont le seul exemplaire a été détruit en Ukraine dès le début de l'invasion russe.
    Bien à vous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui au temps pour moi ! Merci de votre vigilance !

      Supprimer
  3. Pour une nation qui a des ambitions mondiales et un outre-mer lointain,Il serait bon de se préoccuper de la succession des quelques AN 124 qui sont encore en état d'être loués..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas faux....A400M aurait dû faire le job...

      Supprimer
    2. Vous voulez dire, quatre A400m ? ! :
      Et encore au niveau du rayon d'action, je ne crois pas, du tout.

      ULYSSE a tout à fait raison, "ça serait bien", d'avoir enfin de vrais avions de transport stratégiques (Type AN124 ou C17. Voire même plus lourds encore.) (Et non de très couteux, avions demi stratégiques.), là aussi...

      Supprimer
    3. Bien d'accord

      Supprimer
    4. "Nos blindés devraient avoir des ailes".

      Sauf à acquérir des C-17 ou C-5 (?!), une relance de fabrication d'un "AN-124 Mk2" sur les chaînes de AIRBUS DS serait opportun dans la période. Certains y pensent, même s'ils n'ont pas vocation à faire dans le transport stratégique...
      La possession en propre d'un tel appareil en nombre utilisable demeure prohibitif, l'A400M est passé par là... Une struture duale communautaire est une voie acceptable, tout comme les échanges de transport entre alliés.
      "Prépositionner" des matériels aux "antipodes" est une autre solution, si nous disposons des volumes nécessaires et une mise en condition opérationnelle effective. Reste la variable d'ajustement avec les effectifs, y compris tournants.

      Sécurité intérieure et extérieure territoriales sur des emprises planétaires demandent moyens et personnels qualifiés. C'est une spécificité francaise. Le parallèle est à faire avec nos ressortissants à protéger dans de nombreux pays à l'occasion des situations conflictuelles.

      À l'avenir les menaces hybrides, y compris sur les civils et ressortissants, ne sont pas une vue de l'esprit. La menace est multiforme tout en étant prégnante dans un monde décomplexé.

      Supprimer
    5. Le cout de possession est proportionnel au cout de fabrication.
      L'A400m sur-sophistiqué (Normal chacun est venu avec ses propres spécifications, souvent assez ubuesques d'ailleurs pour un avion militaire. "L'Europe en marche"...) a un prix de fabrication à peu prés équivalent à celui de l'AN124, plus "rustique" par ailleurs (Utile pour un avion militaire !), car construit là où on sait :
      Construit sous licence il couterait sans doute deux fois plus, mais pour des capacités quadruplées.
      Ceci à la fois en capacités d'emport, à la fois en poids et en dimension, en portée effective, et en vitesse.

      Un parc d'une dizaine ou d'une douzaine de ce type d'appareils, à l'instar de la flotte des huit C17 britanniques par exemple, serait d'un très grand apport à nos capacités réelles de déploiement rapide ; pour le prix équivalent achetés directement, au lieu de les louer à grands frais encore, à celui d'un très excessivement couteux pour ce qu'il apporte, A400m, ou d'une vingtaine si construit chez nous (!) sous licence.
      Ce serait même une véritable mini révolution en matière de capacité de projection aérienne.

      Il resterait à faire de même pour le maritime, avec des cargos RO-RO rapides, pour le déploiement en volume... De manière bien moins couteuse en plus.

      Supprimer
    6. L'AN124 est un avion civil, l'A400M est un avion militaire.

      Supprimer
    7. @Anonyme10 juin 2024 à 14:56,
      Eh non, encore tout faux (Si c'est pour faire ce genre de petits commentaires perfides...).
      Ca serait même plutôt l'inverse. L'AN124 ayant démontré de nombreuses fois sa capacité à atterrir sur des terrains sommaires notamment.
      Ce qui est loin d'être les cas de l'A400m (Avec un petit m, comme moyen par exemple ou médiocre ?...), sauf sur gazon de golf extrêmement entretenu pendant des mois à l'avance.
      Un A400m qui, hors ses quelques contre mesures spécifiques, se rapproche plus d'un très banal avion cargo civil moyenne distance, mais en trois ou quatre fois plus cher, à capacités équivalentes. Mais c'est "européen"... Comme l'Eurofighter : Même motif, mêmes punitions pour nos armées...

      Supprimer
    8. Impressionnant de stupidité, les AN124 utilisés par la France sont opérés par des compagnies civiles qui ont notamment dû mettre leurs avions aux normes civiles pour mettre en oeuvre leur appareils depuis des aéroports civils. L'AN124 est incapable d'atterrir sur terrain sommaire, encore des élucubrations sans fondements.

      L'A400M en revanche en est parfaitement capable et l'a démontré sur terrains européens et africains. L'A400M est également capable de mener des opérations d'aérolargage, de parachutage, de recherche et sauvetage, de ravitaillement en vol d'avions et d'hélicoptères... bref bien loin d'un simple cargo civil.

      Encore raté pour l'ami Gronin.

      Supprimer
    9. Vu que nous sommes chassés de toute l'Afrique et qu'il y a le feu dans nos DROM-COM, mieux vaut des avions adaptés à ce que nous voulons transporter, d'où les An124...

      L'A 400 M n'est pas un avion pour une piste de laterite: trop lourd.

      Heureusement, la Nouvelle Calédonie a encore un aéroport, d'où "l'appel à un ami" de l'AAE pour ce pont aérien malgré tout ce qui a été mis:
      https://air-cosmos.com/article/defense-pont-aerien-inedit-vers-noumea-68881


      Pour la suite, ce sera en bateaux.

      Supprimer
  4. "Fringants" VBRG, après plus de cinquante ans et un demi siècle de service !! ...
    Ce serait une automobile, il serait un véhicule de collectionneur.
    C'est bien simple, ils sont aussi vieux, et usés, que les VAB. ...

    "Antiques" : Antédiluviens, ça marche bien aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'âge est un concept relatif... Une voiture des années 60 bien entretenue pose moins de problème qu'une voiture des années 2000 dont on ne s'est jamais soucié ;)

      Supprimer
    2. Surtout pour les pièces, ça c'est sûr...

      Supprimer
    3. Ça peut sarranger:

      https://www.opex360.com/2024/06/08/avec-limpression-3d-la-marine-nationale-innove-pour-assurer-le-soutien-technique-de-ses-navires-en-mer/

      Néanmoins un stock de pièces spécifiques reste nécessaire, sinon il faut commander en Chine (humour).

      Supprimer
    4. L'impression 3D ne concerne pas que la Marine Nationale:
      https://mars-attaque.blogspot.com/2020/10/impression3D-fabrication-additive-vistory-mainchain-phoenix-equipement-innovation.html

      Supprimer
  5. Face àaux insurrections armées et pas seulement en Nouvelle Calédonie...
    https://www.lefigaro.fr/actualite-france/les-opposants-a-l-a69-installent-leur-zad-avant-un-nouveau-week-end-de-confrontation-avec-les-forces-de-l-ordre-20240608

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les forces de l'ordre s'équipent d'ailleurs en conséquence:
      https://theatrum-belli.com/les-jumelles-de-vision-nocturne-argus-equiperont-les-forces-de-gendarmerie-de-la-police-et-des-douanes/

      Supprimer
    2. Pas faux, question..face au Molotov des tirs balles plastique seraient appropriés, pourquoi les FDO ne les utilisent pas...

      Supprimer
    3. Malgré l'utilisation d'armes à feu...ben je sais pas, mais une douzaine de ces gars mouché à la plast ferait grandement réfléchir les 12 autres...après très peu d'informations sur le "caillou " l'heure est au "front républicain "et je serais pas étonné de voir les "plasts" sortir de leur conditionnement dans quelques temps...

      Supprimer
    4. L'usage de la force doit rester à la Loi. La sécurité et la légitime défense de ses Représentants sont incontournables. Cela vaut aussi en métropole... Respect à eux, la mission n'est pas facile.
      La difficulté est de retrouver le calme et la raison à défaut d'une société apaisée. Pour autant, la violence, les idéaux radicaux ou intérêts particuliers ne peuvent se régler durablement par les armes. La délinquance, ses habitudes et son impunité sont un autre sujet tout autant difficile à cerner et solutionner

      Un équipement basé sur ceux du paintball avec des marqueurs et des irritants sont aussi envisagés. Pour autant, l'emploi reste à maitriser pour un Service d'Ordre. Rien n'est anodin ou simple.

      Comme toujours, la finalité est politique. Le fait majoritaire en est la colonne vertébrale, sans nier l'Histoire, les ethnies, ni écarter les primo accédants. Faire Société ou Nation n'est pas un long fleuve tranquille, surtout avec les influences externes et les relents intéressés. Pourtant la République est une et indivisible, en principe.

      Les habitants de Nouvelle-Calėdonie sont condamnés à vivre ensemble ou se séparer définitivement, sans envisager le pire...(?). C'est bien là tout le vécu de l'humanité.

      Pour en revenir au Centaure, cet engin semble bien adapté à sa mission et au contexte. Je crains que son usage perdure ici et ailleurs. :(

      Supprimer
    5. Oui la décision est politique..
      Le souci est que tout nos politicards naviguent à vue...aucun n'a de vision à long terme, c'est un sauve qui peut general, endettement stratosphérique, gesticulation de façade devant des hordes de voyous, bref le visage d'un pays où tout fout le camp, vous avez raison sur un point nos FDO tiennent...jusqu'à quand...

      Supprimer
  6. Le commentaire très politique de Anonyme du 9 juin, et en particulier sa conclusion qui flirte avec les thèses complotistes, me semble très éloigné de l'objet de ce blog. Quant à ses observations sur la Nouvelle Calédonie , elle traduisent une méconnaissance de son histoire, qui explique pour une grande partie les évènements violents qui s'y déroulent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si vous le dites...
      http://ainsi-va-le-monde.blogspot.com/2024/06/resistance-colonialisme-des-mots.html

      Il est vrai que la Nouvelle Calédonie ne va pas avoir le triste privilège de connaître ces affres de l'insurrection plus ou moins violente.
      Les forces de l'ordre et tous ceux qui veulent "faire société" dans notre pays sont devant un défi monumental.

      Supprimer
  7. Salut je vis en nouvelle-caledonie et aux dernières nouvelles 13 véhicules blindée sont ressortis dans un état pas très jolie dont 1 centaure avec un pneu crevé

    RépondreSupprimer
  8. Les VBRG ne suffisaient plus vu la situation, c'est pas aussi tranquille qu'en métropole...
    https://blablachars.blogspot.com/2024/01/les-vbrg-au-marche-de-rungis.html

    RépondreSupprimer
  9. Le convoi est sur la RT1 entre Nouméa et la Tontouta ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maintenant on sait pourquoi...
      https://www.lefigaro.fr/actualite-france/nouvelle-caledonie-8-personnes-arretees-dont-le-leader-du-collectif-independantiste-ccat-20240619

      Supprimer